http://appalaches.skynetblogs.be/

lundi, 28 mars 2016

"Un monde sans Dieu" ou un monde avec Dieu.

  http://appalaches.skynetblogs.be

L’agnostique est un terme d’origine grecque qui signifie sans connaissance. Il est indifférent, il ne pense ni que Dieu est existant, ni que Dieu est inexistant.

L’athée est un terme d’origine grecque (a-theos), qui signifie sans dieu. Il affirme que Dieu est inexistant.

Athéisme1.jpg

 

le bonheur.pngIl y a, depuis le début du XXe siècle, une mutation considérable où Dieu a cessé de faire partie des préoccupations habituelles des gens. Il a cédé la place à d'autres valeurs comme (l'efficacité, la rentabilité, la libre pensée, etc.). On se réfère encore parfois à lui, mais seulement pour marquer quelques étapes de la vie, de la naissance à la mort, en passant par le mariage. Ne pas croire en Dieu est montré comme la norme (cachez ce sein que je ne saurais voir). On pense souvent que les gens "raisonnables" (incroyants), sont libérés de la sottise religieuse. La foi ne serait que le refuge des faibles, des déprimés, des angoissés, une illusion réservée "au bas peuple", aux ignares, aux "simples". Soyons clair l'athée n'est pas agnostique, ce dernier ne sait pas si Dieu existe, par contre l'athée est convaincu que Dieu est une chimère et qu'il n'existe pas. Les athées pensent avoir résolu le problème en essayant de ridiculiser la Bible et ses "histoires" pour gens crédules (Darwin les a bien aidés). Une de leur expression qui revient le plus souvent "Si Dieu existait ..." . Alors ils citent en exemples, tous les malheurs du monde, comme les injustices, les morts violentes, les cataclysmes, les souffrances, les famines, les guerres ... sans réfléchir que la plupart de ces choses proviennent de nos semblables et du fait que le péché règne dans le monde. Notre culture est obsédée par les droits civils et où la provocation et grossièreté deviennent un mode de vie. Nous passons notre temps à nous occuper des droits des homosexuels, des lesbiennes, des minorités ethniques, mais le droit à la liberté religieuse semble être oublié. Une petite expérience mentale. "Imaginons" l’Europe sans le christianisme, sans Eglises, sans clochers, sans croix au bord des chemins, sans les universités et les hôpitaux, nous sentirions nous heureux, confortables sur notre continent. Les traces du christianisme ne sillonnent pas seulement les musées et les bibliothèques, elles touchent en profondeur de nombreux aspects de notre vie quotidienne (littérature, philosophie, sciences, etc.). L’hypothèse séculaire de nos jours serait que l’on pourrait supprimer le christianisme, et que toutes les autres bonnes choses resteraient. Si le christianisme disparaît, tout ce qui va avec lui disparaîtra aussi.

r-FEMEN.jpgL'immense majorité des gens qui s'affirment sérieusement athées, agnostiques, libres-penseurs, défenseurs de la laïcité, matérialistes, invoquent pour se justifier soit les "scandales" de l'Église, passés (Inquisition, croisades...) ou présents (pédophilie du clergé, richesses du Vatican...), soit un traumatisme personnel tel que la mort d'un proche. N'en déplaise à ceux qui se veulent athées purs et durs, l'athéisme comme conviction absolue n'existe pas, et même s'il existait, il ne serait qu'une religion de plus. Puisqu’il n’y a pas de Dieu, il n’y pas de "Maître humain". Or, c’est exactement le phénomène inverse qui s’est à chaque fois déroulé au cours de l’histoire. Par exemple, du temps de Rome, les empereurs successifs étaient adorés comme des dieux. Ce sont toujours des chefs humains qui édictent leurs lois iniques à travers les républiques, les dictatures communistes ou fascistes, le capitalisme ou le libéralisme. Jusqu’à présent, aucune civilisation n’a vécu sans autorité humaine. Le nazisme, le stalinisme, le mussolinisme, les crimes de masses, l'avortement, l'euthanasie, ou les relations sans lendemain, tout cela, promu par un athéisme d'Etat ou une culture de laïcité, ("ni Dieu ni Maître"). L’expérience enseigne qu’un monde sans Dieu est un enfer où prévalent les égoïsmes, les divisions dans les familles, la haine entre les personnes et les peuples, le manque d’amour, de joie et d’espérance. On voit qu'actuellement la luxure, l'orgueil, la gourmandise etc... sont devenus des choses biens. Les religions n'ont pas le monopole de la guerre, qui est un mythe bien évidemment, de plus tuer, est l'un des pires péchés. La religion n'est pas la cause du problème, et pourtant elle est souvent instrumentalisée et utilisée par des personnes qui ne pratiquent même pas la religion (les hypocrites). Bien souvent, les guerres "religieuses" n'en sont pas, ou bien il s'agit que de facteurs secondaires. Les véritables raisons sont bien souvent économiques, géopolitique, raciales ou autres. En outre, nous pouvons également compter les nombreuses victimes et les nombreux massacres issues des idéologies athées et non-religieuses. 

Horoscope.gifNotre époque vit d'abord sous le signe de l'incertitude, elle cultive une adoration sans bornes pour les biens de consommation, aux plaisirs du monde (on ne vit qu'une fois).  Lorsque nous entendons le mot "idole", qui est une créature que l'on place au dessus des autres pour l'adorer, la vénérer, l'honorer, nous avons tendance à penser à une statue où un objet qui rappelle ceux que les païens vénéraient dans les cultures anciennes. Plutôt que de croire en l'existence de Dieu qui est devenu secondaire, les personnes préfèrent des artistes, des personnages éminents, des personnages politiques ou des dieux de la nature servant à prier (animaux, astres, soleil, lune, étoiles, arbres sacré). C'est là que l'on découvre notre idolâtrie, les idoles sont toujours présent, nous n'avons pas changer. Nous préférons croire à l'astrologie ("étoile"), car ont lui trouvent un côté valorisant et réconfortant. Par exemple, cela leur permet de remonter leur moral en se valorisant et de découvrir de nouvelles qualités qu'ils ne croyaient pas détenir. De plus, l'horoscope amène une mentalité individualiste à tendance narcissique qui est "l'admiration de soi" et une "attention exclusive portée sur soi-même", par la seule force de sa pensée où tous ceux que l'on aime sont éternels, où les princes charmants sauvent les princesses, où les rêves paraissent possibles, où le principe de réalité n'a pas anéanti toutes les illusions du principe de plaisir...; alors que dans notre monde qui est pervertit jusqu'à la moelle, on peut ouvertement parler de son allégeance aux forces du mal.

 

L'assassin court toujours».png"L'assassin court toujours", titre Charlie Hebdo, affichant un Dieu d'allure judéo-chrétienne armé d'une kalachnikov et aux vêtements ensanglantés. Derrière la libre caricature, le sous-texte est clair. "La foi, c'est la haine, la guerre revient". Pour un peu, on finirait par penser que la totalité de l'histoire militaire se réduit aux croisades et aux guerres de religion ou à la fameuse phrase du massacre de Bésiers (15.000 à 22.000 morts) à l'époque des albigeois (1208-1229). "Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens". Bien qu’il soit clair que certaines guerres eurent comme cause première la religion, la vaste majorité d’entre elles sont, factuellement, non-religieuses, il n’est pas toujours évident de qualifier des guerres d’exclusivement religieuses puisque de forts intérêts économiques et politiques s’y entremêlent bien souvent voire les chapeautent. Cela ne changera pas avec les guerres modernes (la campagne napoléonienne, la révolution américaine, la révolution française, la guerre civile américaine, la Première Guerre mondiale, la révolution russe, la Deuxième Guerre mondiale, les conflits en Corée et au Vietnam) comptabilisent à elles seules le gros des massacres de l’histoire qui étaient purement nationalistes et ethniques, absolument pas religieuses. Cette morale hypocrite est l’une des activités dont l’homme est le plus fier au cours de son histoire avec sa suite ininterrompue de guerres, de massacres et d’atrocités. Le vrai danger qui menace la paix mondiale, c'est l'attitude belliqueuse et agressive des Etats-Unis et de l'Europe qui ont toujours déclenché des guerres sous de faux prétextes dans le seul but de conserver leur hégémonie sur le monde entier. Le problème ce n'est pas l'islam mais les Etats-Unis qui mènent une sainte croisade contre les musulmans et les pays musulmans. La "guerre contre le terrorisme" est censée défendre le territoire des Etats-Unis et protéger le "monde civilisé. Elle est présentée comme une "guerre de religion", comme le résultat d’un "choc de civilisations", alors qu’en fait son objectif principal est la mainmise sur les vastes ressources pétrolières de la région. Américano-Européenne.jpgPlus de 60% des réserves mondiales de brut se trouvent entre l’extrémité de la péninsule arabique et le bassin de la mer Caspienne, ce qui inclut l’Arabie saoudite, l’Iraq, l’Iran, le Kuwait, Les Émirats arabes unis, le Qatar, le Yémen, la Libye, le Nigéria, l’Égypte, l’Algérie, le Kazakhstan, l’Azerbaïdjan, la Malaisie, l’Indonésie et le Brunei. Pour l’opinion publique, la guerre doit se faire pour une "cause juste". Et une guerre est dite juste si les raisons invoquées pour la faire sont d’ordre moral, religieux ou éthique. La diffamation des musulmans à laquelle se livrent les pays occidentaux sert des visées impérialistes, elle est un moyen permettant de justifier la déstabilisation des pays musulmans sous prétexte humanitaire (Iraq, Syrie, Libye, Nigéria, Yémen). Ils ne veulent rien partager mais veulent s'accaparer de toutes les richesses pour leur seul profit; ils se fichent pas mal de provoquer la mort de millions de gens et la destruction entière des nations qui refusent de se plier à leur dictature. Cette "culture" Américano-Européenne a déjà massacré sans aucune pitié plusieurs centaines de millions de personnes aux quatre coins du monde, elle a réduit en esclavage des continents entiers et a pillé tout ce qui pouvait avoir de la valeur, que ce soit au dessus ou en dessous de la surface de la planète. Guerre après guerre, génocide après génocide, les Américanos-Européens jouent toujours aux hypocrite, ils refusent de reconnaître ce qu’ils font au monde. Des recherches prouvent qu'ils se sont rendu responsable au cours des cinq dernières décennies, d'environ 10 millions de musulmans qui ont été assassinés parce que leurs pays (Irak, Afghanistan, Somalie, Syrie, Libye, Egypte, Mali), ne servaient pas les intérêts de l’Empire "Europe, Etats-Unis", ou parce qu’ils n’étaient pas serviles, ou tout simplement parce qu’ils représentaient un obstacle. Aujourd’hui, nous devons permettre à ces centaines de milliers de migrants qui fuient la guerre et se tournent vers l'Europe de pouvoir rester chez eux et y créer des conditions de paix. Leur exode va s’amplifiant, au point qu’on peut craindre de voir ces minorités disparaître des terres qui ont vu naître le message évangélique. Tant qu’il n’y aura pas de changement radical qui nous fasse accepter toutes les nationalités, les idéologies et les divisions religieuses pour établir une relation globale, il y aura des guerres. (Nous "semons" et il est donc "logique" que nous "récoltions"). Ça me rappelle l’histoire de l’aigle qui avait été enchaîné depuis si longtemps à un poteau qu’il avait creusé une ornière dans le sol à force de tourner en rond. Finalement, lorsqu’il devint vieux, son maître eut de la peine pour lui et il se dit, "je vais le libérer". Alors il ôta l’anneau de métal qui retenait l’aigle attaché, il le prit sur son poing et lança l’aigle dans les airs (l’aigle arrivait à peine à voler). Il battit des ailes maladroitement pendant quelques instants avant de retomber au sol et de se remettre à marcher dans l’ornière, autour du pieu. Pas de chaîne, pas d’anneau à la patte, seulement la force de l’habitude. La soumission éclairée des chrétiens est un frein majeur à l’esclavagisme tandis que l’expansion de l’imbécillité facilite l’endoctrinement de la masse silencieuse. Evidemment, cela ne fait pas de nous, les anges de la création (l’histoire entière de l’homme est écrite en nous-mêmes). La question de savoir s’il existe un Dieu, une Vérité, une Réalité, selon le nom qu’on veut lui donner, ne peut jamais trouver de réponse, si ce n’est de vous-mêmes.   . https://www.youtube.com/watch?v=KopuMmemelI

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Écrit par Country francismarie dans Religions | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.