http://appalaches.skynetblogs.be/

lundi, 16 novembre 2015

Mourir jeune et le plus tard possible.

                                                              http://appalaches.skynetblogs.be/

longevite-profil-homme.jpg

Depuis le début de l'histoire humaine, la mort a toujours eu une place importante dans l'esprit des Hommes. Ils ont toujours tenté de comprendre ce qu'il se passait au-delà. La peur de l'inconnu, l'incompréhension, l'envie de vivre, sont autant de raisons qui poussent l'humanité à craindre et à fuir la mort, laissant ainsi une place au fantasme de l'immortalité. La jeunesse éternelle constitue une ambition née il y a plusieurs millénaires. Cette croyance a traversé les âges et tourmenté bien des esprits. Des mythes la concernant s'implantent dans les consciences dès l'époque grecque, avec la mythologie. Nous, les Occidentaux, sommes conscients que quelque chose s’est dégradé dans notre monde. Ça va mal sur tous les plans et rien ne semble être en mesure d’apporter une solution durable. Cette société voudrait évacuer la mort et nous contraindre à ne pas y penser. Nous vivons dans un monde contradictoire, nous voulons tout, tout de suite, et pourtant nous ne voulons pas vieillir. En effet, les innombrables publicités, les médias, les émissions télévisées, les films cinématographiques, éduquent les plus jeunes comme les plus vieux, en leurs imposant des normes de Jouvence (jeunesse). Le mythe d'une "Fontaine de Jouvence" (fontaine d'immortalité ou fontaine de vie) est aussi ancien que l'histoire de l'humanité. Cette légende est ancrée dans les mœurs depuis longtemps déjà. Ses origines sont inconnues même si de nombreuses hypothèses existent. La plus courante est qu’elle est née de la fascination de l’Homme pour l’eau, de son incapacité à être totalement contrôlée ainsi qu’à sa nécessité pour la survie animale. De nombreux rites, légendes et contes en parlent, de cet élixir apportant éternelle jeunesse et bienfaits dont le monde du rêve. Quand on discute de longévités exceptionnelles, on utilise toujours l'archétype de Mathusalem (selon la Genèse 969 ans), ce qui explique pourquoi son nom est devenu synonyme de longévité. C'est de là que vient l’expression "vieux comme Mathusalem". La Fontaine de Jouvence a été source d’inspiration pour bien des artistes.

fontaine-jouvence.jpgDans ce tableau, on y voit, à gauche, dans un paysage rocheux et aride, des femmes vieilles, décrépies, ridées, flasques, parfois invalides, transportées sur des chariots, des brouettes ou des civières, jusqu’au bord de la fontaine. Une fois déshabillées, un médecin en robe rouge constate les dégâts de l’âge, seins tombants et ventres vergetés. Au centre, dans l’eau, se déroule le processus de rajeunissement progressif (les peaux verdâtres redeviennent roses, les rides disparaissent, les corps se raffermissent, les seins se redressent). Et voilà qu’au sortir du bain, sur la berge opposée, de vieilles paysannes se transforment en demoiselles de cour, vêtues d’atours de couleurs vives, s’adonnant avec insouciance aux plaisirs de la vie (festin, danse, musique et jeux amoureux), dans un paysage florissant, celui du royaume de la jeunesse éternelle. l'immortalité.JPGVoici une histoire bien réelle d'un très vieux paysan qui vivait auprès de sa très vieille femme. Ils habitaient tous deux, pleinement heureux, dans une île couverte de pins et d'érables. Un des plus beaux paysages du monde. Ils avaient connu de grandes joies lors de la naissance de leurs trois enfants. De grandes peines aussi. Mais la solitude et la vieillesse les avaient gagnés, ils étaient ridés et secs comme ces vieux troncs que l'on rencontre dans la forêt. Un jour, par un clair soleil d'automne, le très vieux paysan se dirigea vers la forêt et se promena dans ce lieu qu'il avait tant fréquenté autrefois. Il n'avait jamais prêté attention à cette fontaine. Puisant un peu de son eau limpide, il la porta à ses lèvres (miracle), voici que ses cheveux redevinrent noirs, que son visage perdit ses rides, que les forces passées lui revinrent. Le paysan reconnut le solide jeune homme qu'il avait été. Il avait bu, sans le savoir, l'eau de la Fontaine de Jouvence. Il se hâta vers sa maison où l'attendait sa femme. Lorsqu'elle vit entrer ce beau jeune homme qu'elle avait connu, elle poussa un cri de surprise. Son mari la rassura et lui expliqua son aventure. C'était décidé, elle irait aussi boire l'eau de la Fontaine de Jouvence. Le lendemain, tôt le matin, elle se dirigea vers la source, au bout d'un certain temps son mari commença à s'inquiéter, il partit à sa recherche (personne). Il s’apprêta à rentrer lorsqu'un bruit lui fit tourner la tête. Il s'agissait d'une vague plainte. Il s'approcha de l'endroit d'où venait le bruit, et caché par les hautes herbes qui entouraient la source, il aperçut un tout petit enfant à peine âgé de quelques mois. Trop jeune pour pouvoir parler, il tendit ses bras d'un air désespéré, dans ses yeux, le paysan crut reconnaître le regard de celle qu'il avait tant aimée (oui, ce petit enfant était sa femme). Dans sa soif d'éternelle jeunesse, elle avait tant bu l'eau de la source qu'elle était devenue un nourrisson. Le paysan porta la fillette (sa femme), rentra chez lui avec la pensée qu'il devrait, à l'avenir, protéger et éduquer celle qui fut jadis sa compagne tant aimée. Cette parabole, nous rappelle que nous vivons dans une société en quête d'immortalité à la recherche effrénée du jeunisme et qui cherche à inverser le processus de vieillissement. mythe.jpgNous vivons plus longtemps, c’est une des plus grosse arnaque de notre temps, que de croire que l’allongement de l’espérance de vie est uniquement dû à l’allongement de la vie des adultes. Les périodes antérieures nous ont bien montré que de nombreux adultes vivaient aussi vieux que notre troisième et quatrième âge actuel. Si l’espérance de vie à la naissance a augmenté c’est d’abord grâce à la baisse de la mortalité infantile. Une simple recherche dans les archives paroissiales ou communales vous fera découvrir le nombre impressionnant d’enfants morts dans la première année sous l’ancien régime. Si de nombreux enfants mourraient avant 5 ans, l’espérance de vie était autant impactée, alors que ceux devenus adultes pouvaient vivre relativement vieux. Ces manipulations visent surtout à ne pas remettre en cause le mode de société dans lequel nous vivons (vivre, naturellement, n'est jamais facile). oh mon beau miroir.jpgDe là à rêver d’une jeunesse éternelle, comme certains s’empressent de le faire, il y a un pas, qu’on aurait tort de franchir. Cette obsession pour l'apparence et la jeunesse éternelle, que ce soit dans notre façon de nous habiller, de nous coiffer, de nous maquiller, tout comme notre poids, traduit une volonté de rester jeune. Vous imaginez une vieillesse éternelle?, ou nous serions incapables de différencier un jeune homme de 20 ans d’un homme de 80 ans. Il vaut mieux ne pas l’imaginer et penser que mourir n’a rien d’un acte héroïque, que c’est une chose très ordinaire. En conclusion, les personnes âgée que nous rencontrons sont le miroir de notre avenir, alors, "je connais un moyen de ne pas vieillir, c'est d'accueillir les années avec le sourire". Après cette vie terrestre (qui est unique et ne se reproduit pas), Dieu nous ressuscitera, chacun personnellement, comme Il l'a fait pour son Fils. Car Il nous aime chacun individuellement, et tous nous portons à ses yeux un nom unique. Aussi sommes-nous libérés de la mort et de toute réincarnation. 

 

Écrit par Country francismarie dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.