http://appalaches.skynetblogs.be/

vendredi, 18 septembre 2015

De tout temps l'immigration a toujours existé.

 http://appalaches.skynetblogs.be/

immigration 2.JPG

Neanderthal-.jpgDe tout temps l'immigration a existé, l'histoire est mêlée de peuple qui partait pour découvrir et peupler de nouveau monde. Qui ne connaît pas l'exode des juifs avec Moïse vers la terre promise; de l'épopée des Celtes qui traversent l'Europe d'est en ouest et dans le sud de l'Europe en Espagne et en Afrique du nord; les Vikings qui partirent explorer le monde pour commercer et fonder de nouveaux états; des Conquistadores partit découvrir et coloniser l'Amérique. Cette migration a permit à de nombreux étrangers de fuir les persécutions, religieuses (Cathares, protestants, juifs), politiques (Espagnols au 19ème siècle, kurdes et Arméniens, Communistes, Argentins, répressions artistiques...). Jadis, l’Occident menait la Guerre Sainte pour répandre le christianisme et la civilisation. Aujourd’hui, la religion nouvelle s’appelle "droits de l’Homme, démocratie, protection des civils". Au nom de ses valeurs et de ses intérêts, l’Occident, États-Unis en tête (elle inspire aujourd'hui le mépris), ne recule devant aucun sale coup en financent des groupes d’opposition et des filières terroristes, des livraisons d’armes, des formations de mercenaires, des actions de sabotages et de déstabilisation, des embargos et sanctions, des attentats ciblés, des attentats aveugles, des bombardements massifs. L'Europe (la vraie) comme le reste du monde doit prendre ses distances face à une Amérique qui est redevenue barbare et qui n'est plus exemplaire. adieu_0.jpgL'Occident-libéral s'autorise à juger sans appel le reste du monde. ... Ceux-là, nous les appellerons "barbares", puisque nous sommes les plus forts. L’Europe et ses habitants ont, depuis toujours, estimé qu’ils avaient le droit d’émigrer où bon leur semblait, sans demander la moindre autorisation auprès des populations aborigènes sur le territoire desquelles ils voulaient trouver refuge, pour de multiples raisons. Poussés par la misère ou par la convoitise, des milliers d’Européens sont partis aux Amériques, en Afrique, en Asie, et ont exterminé ou réduit en esclavage les populations locales, pillé leurs ressources naturelles, puis, même après la décolonisation, ont asphyxié ces pays sous le poids d’une dette impossible à rembourser, les ont paralysés par des troubles politiques orchestrés en sous-main pour la préservation d’intérêts économiques ou géostratégiques. Mais aujourd’hui que l’Europe (environ 525 millions d’habitants) se trouve dans la situation décrite en 1973, par l’écrivain Jean Raspail dans son roman "Le camp des saints", qui à l’époque était considéré comme une scène de science-fiction. "Un million de "miséreux" prennent d'assaut des cargos pour tenter de rejoindre un Occident riche mais incapable de leur faire modifier leur route. Finalement, les bateaux finirent par s'échouer sous l'œil de pouvoirs publics désarmés et l'affaiblissement d'une armée sans ordres et incapable de réagir à cette "invasion pacifique". Si un tel scenario pouvait sembler totalement irréaliste il y a un peu plus de 40 ans, aujourd'hui il est clairement établit que ce scenario n'est plus celui d'un futur proche, mais la réalité qui est celle de l'Europe déjà aux prises avec une profonde crise économique (25 millions de chômeurs) . Ce qui est vrai, par contre, c’est qu’aujourd’hui il y a une totale schizophrénie (trouble mental sévère) qui a contribué à semer la mort, la misère, l'immigration, dans de nombreux pays d’Afrique, de l'Est, du Moyen et de l’Extrême Orient (Yougoslavie, Libye, Syrie, Ukraine, etc.). Nous nous sommes autorisés à coloniser le monde pour nous sauver, pour nous enrichir; aujourd’hui, au nom de ces valeurs dont nous sommes si fiers, nous nous devons d’accueillir non pas "toute la misère du monde", mais toute celle dont nous sommes en partie responsable et que nous pouvons largement assumer.bible_exodeMoïse.jpg Les chrétiens n’échappent pas toujours aux réactions émotionnelles lorsqu’il est question d’immigration. Pourtant, la Bible est traversée d’une exhortation à prendre soin de l’étranger au même rang que la veuve et l’orphelin. La vraie question posée dans la Bible sur l’accueil de l’immigré n’est donc pas celle de l’économie ("a-t-on les moyens d’accueillir… ?") mais celle de l’identité ("comment être ou rester soi-même en présence de celui qui est différent ?"). L’Ancien Testament contient de nombreux exemples d’exilés. "Abraham, entend l'appel à quitter sa terre vers une destination inconnue. Il est aussi un modèle d'hospitalité envers l'étranger". "L’Exil, la déportation à Babylone, est présenté comme une punition de Dieu pour l'infidélité de son peuple". "Jacob a fui un conflit potentiellement mortel pour lui (avec son frère)". "Joseph a été déporté contre son gré, comme beaucoup de populations déplacées par la guerre ou une catastrophe naturelle". "Le peuple d’Israël tout entier a connu l’exil, en Egypte et à Babylone" (Souviens-toi de l’étranger dans tes portes, car toi-même tu as été esclave en Egypte). "Les fils de Jacob s'exilent en Égypte pour des raisons économiques". (Tu n'opprimeras pas l'étranger. Vous savez ce qu'éprouve l'étranger, car vous-mêmes avez été étrangers au pays d'Égypte). "Jésus fera le même chemin avec sa famille pour échapper au "massacre des Innocents". "Moïse après avoir tué un égyptien, se conduit comme un homme en quête d'asile".

adam et Eve.2.jpg


La Grenouille.jpgTout le monde se souvient de cette fable de Jean de la Fontaine "La Grenouille (l'Europe) qui veut se faire aussi grosse que le bœuf". Une Grenouille vit un Boeuf, qui lui sembla de belle taille. Envieuse, elle s’étend, et s’enfle, pour égaler l’animal en grosseur …S’enfla si bien qu’elle creva. Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages.

 

 Ce que cache l'exode sans fin en provenance d'Afrique ...

A se demander si cette gigantesque migration n’est pas organisée en amont par des recruteurs de l’UE, envoyés sur place pour inciter les jeunes Africains à venir en Europe en leur faisant miroiter un avenir de rêve (travail bien rémunéré, ou rémunération sans travailler, logement moderne, obtention rapide et facile de papiers, acquisition immédiate de tous leurs droits une fois le petit doigt de pied posé sur le sol européen). Peut-on sérieusement croire que ces réfugiés arrivés du Kenya, du Ghana, du Sénégal, de Côte d’Ivoire, de Gambie, du sud Mali, du Tchad, du Cameroun, du Maghreb, d’Irak et de Syrie, qui prétendent fuir la misère, la guerre, la faim, disposent des milliers de dollars nécessaires pour financer leur voyage ?. Peut-on vraiment croire en leur récit larmoyant, relayé des centaines de fois par les chaînes de télévision et les médias, quand, une fois arrivés en Europe, ils se montrent arrogants, jettent la nourriture qui leur est offerte, exigent des "droits humains" comme l’air conditionné, des vêtements à la mode, de l’argent, la wifi. Se plaignent de leurs conditions de logement, Smartphone et Ipad en main, lunettes de soleil, ces envahisseurs manifestent en bloquant la circulation pour être logés dans des hôtels plus luxueux. En réalité, celui qui fuit réellement la guerre, la misère, la faim et la persécution se montre reconnaissant de l’accueil, et apprécie l’aide qui lui est apportée. La différence d’attitude entre les familles de Chrétiens d’Orient qui arrivent au compte goutte, priorité étant accordée aux musulmans, et celle des migrants africains, le plus souvent jeunes et célibataires, est frappante. Dès lors, nous sommes en droit de nous demander si derrière le charitable prétexte officiel d’aider ces migrants à la recherche d’une vie meilleure, il ne se cacherait pas une autre réalité (la mise en place d’un plan cynique et effrayant). La  submersion démographique de nos pays par des peuples venus d’ailleurs, la mort programmée des européens de souche, devenus "has been"(il a été), la disparition de notre civilisation judéo-chrétienne, de nos racines, de notre histoire, de notre passé. europe-fin-.jpgAlors, pourquoi seuls les pays européens sont-ils sommés de renoncer à leur racine, leur culture, leur histoire. Pourquoi seuls les européens de souche sont-ils "invités" à se diluer dans un métissage imposé par leurs dirigeants. Pourquoi refuse-t-on aux européens de souche, et à eux seuls, le droit de continuer à exister dans leurs diversités. Pourquoi seul le continent blanc et chrétien doit-il disparaître dans toute sa belle diversité, être dissous dans un métissage imposé ? 





 

 

Écrit par Country francismarie dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.