http://appalaches.skynetblogs.be/

mardi, 01 septembre 2015

”Nous scions la branche sur laquelle nous sommes assis.”

  http://appalaches.skynetblogs.be/

extinction-bio.jpg

L'histoire de la vie sur Terre témoigne de cinq extinctions de masse, résultats de calamités naturelles. Les biologistes évoquent à l'heure actuelle la survenue d'une sixième vague d'extinction, dont l'humanité en est la cause et pourrait bientôt en être la victime. La fin du monde approche. Après les dinosaures il y a 66 millions d'années, la Terre est en train de subir sa sixième extinction de masse, selon des scientifiques (les êtres humains feront partie des espèces qui disparaîtront). Leurs conclusions s'appuient sur les observations documentées d'extinctions de vertébrés, comme des grenouilles, des reptiles et des tigres, à partir de fossiles et d'autres bases de données. Et selon cette équipe de chercheurs, les espèces animales disparaissent plus de cent fois plus rapidement que par le passé. Actuellement, l'action de l'homme sur l'environnement est la principale cause du dérèglement climatique. Il y a deux possibilités pour sortir de la crise climatique actuelle, "une triste" (élimination de l'espèce humaine) et "une moins triste". Comme des millions d'espèces ont déjà été éliminées, une de plus ou une de moins, ce n'est pas cela qui va freiner l'évolution de la vie. Nous pensons que nous sommes la pointe du progrès, les plus intelligents, les plus beaux et ici pour toujours (nous ne le partageons qu'avec nous-mêmes). Si l'espèce humaine disparaît, la cause de la crise sera écartée, les océans absorberont les surplus de gaz carbonique et la vie poursuivra son cour (sans nous). La deuxième hypothèse, plus encourageante, serait que nous nous décidions enfin à prendre la situation en main. Des restrictions drastiques de la consommation et de la déforestation sauveraient l'humanité de la sixième extinction. (Sommes-nous capables de nous priver ?).


 

homo_erectus_adult_female.jpgLa chasse, la pêche, la cueillette sont les premiers modes de subsistance de l'homme, et consistent en un prélèvement de ressources directement dans la nature, il n’y prélevait, sauf circonstances exceptionnelles, que les ressources dont il avait besoin. Et sans doute l’idée même de "posséder" quoi que ce soit lui était-elle, par nature, étrangère… Quoi qu’il en soit, notre chasseur - cueilleur jouissait d’une forme physique incontestablement meilleure que la nôtre, car il ignorait le stress, la carie dentaire, les maladies dégénératives et les maladies infectieuses… Sous le prétexte de "civilisation", de "société", de "modernisation", l'homme a voulu tout adapter à ses désirs, à sa volonté, à sa façon de voir les choses. Il s'arroge le droit de juger ce qui "est bien", ce qui "est mal"...Son égoïsme absolu l'a amené à sacrifier pour son plaisir et son confort des centaines de milliers d'espèces végétales et animales,et à réduire en esclavage celles qu'il pense pouvoir lui être utile. Il se croit devenu le "Dieu" omniscient et omnipotent, possédant de droit divin et en toute "bonne conscience" pouvoir absolu de vie ou de mort sur toute chose et tout être.Sourd et aveugle à tout ce qui ne va pas dans le "bon sens" de ses désirs et de son confort, il ignore tout les avertissements que la Nature lui envoie..(ouragans, cyclones, tremblements, volcans, pollutions, etc.). Depuis peu, certaines maladies connaissent une véritable explosion : cancers, asthme, allergies, affections neurologiques, affaiblissement du système immunitaire..Les maladies mentales sont en "explosion" sur la planète... le nombre de personnes atteintes de maladies dégénératives augmente sans cesse, le cancer fait des ravages, le "sida" est devenu une menace planétaire... le suicide des jeunes est un grand problème, la drogue, l'alcool, la violence (la liste est très longue...), et personne n'accepte d'en reconnaître les causes (il n'y a pas de hasard, ni de fatalité) La Terre vit à crédit . .

Elle est devenue une source de contamination chimique importante (40 photos montrant l'ampleur de la pollution en Chine) pour ceux qui y vivent, et pour les citadins qui mangent les produits agricoles traités (8500 insecticides, herbicides et fongicides différents) et qui sont utilisés en agriculture intensive pour obtenir les légumes, les fruits et les céréales que nous avalons quotidiennement. L'agriculture industrielle européenne est la plus grosse consommatrice de pesticides. Les terres agricoles sont également contaminées par des métaux lourds toxiques (mercure, plomb, cadmium), et un nombre impressionnant de bactéries et virus, par une habitude tout à fait courante qui consiste à répandre dans les champs des boues en provenance des stations d'épuration des eaux usées, quand ce ne sont pas les eaux usées elles-mêmes, extrêmement polluées, surtout quand elles proviennent des grandes villes et des industries. Les diverses substances dangereuses qui y sont rejetées se retrouvent ainsi dans les champs où poussent les légumes que nous mangeons. Un autre problème qui commence a être connu  "L'utilisation des boues des stations d'épuration dans les farines destinées à l'alimentation animale semble répandue au niveau national". En fin de chaîne, c'est toute l'alimentation qui se trouve polluée...,et personne n'accepte d'en reconnaître les causes(il n'y a pas de hasard, ni de fatalité). On se donne bonne conscience, on se glorifie d'être "végétarien", mais on continue à massacrer la planète et à écraser dans une superbe indifférence l'insecte qui passe.., on vaporise généreusement de l'insecticide pour se "débarrasser" des mouches et des moustiques, la personne qui tue par plaisir ou pour la "gloire" de ramener un trophée, ainsi que la société qui martyrise en toute "bonne conscience" des "animaux d'élevage". L'homme est le seul animal qui tue par plaisir, par indifférence, pour "l'argent", en encourageant à grand coups de publicité les plus bas instincts d'une société qui se noie dans l'obésité..."La nourriture peut être la plus puissante des médecines comme elle peut devenir le plus lent des poisons". Alors que la plupart des médias ne paraissent pas étonnés de ce phénomène global qu’ils tentent à chaque fois de rationaliser à l’échelle locale. On ne peut ignorer la bible qui avaient anticipés ces événements annonciateurs de changement, "Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles". Car les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, traîtres, emportés, enflés d’orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. "Eloigne-toi de ces hommes-là" (II Tim. 3:1-5).

ou-va-le-monde.jpgIl y a toujours eu des actes de grande violence mais maintenant, le comportement des gens change rapidement (pour le pire). Ils se produisent plus souvent. Il y a toujours eu des menteurs mais, maintenant, le problème de séduction est plus omniprésent. Il y a toujours eu de l’adultère mais, maintenant, le pourcentage de gens qui le commettent est plus élevé que jamais. Il y a toujours eu des divorces mais, maintenant, cela est beaucoup plus commun. Il y a toujours eu des jeunes irrespectueux. Bientôt toute une génération aura oublié le cinquième Commandement "Honore ton père et ta mère". Il y a toujours eu des vols, mais cela n’a jamais été aussi pire, sans parler de la pornographie, des enfants violentés, de la violence et la propension (penchant) dans le sexe illicite, de l’usage de la drogue, de la haine et de la guerre. Toutes ces choses indiquent que nous sommes dans les derniers jours.

en résumé.png Si vous souhaitez améliorer votre santé et participer à la sauvegarde de votre environnement, vous vous porterez mieux, et la planète vous en remerciera c'est simple et facile (consommez moins - consommez "BIO" - consommez "local" - consommez "intelligent" - essayez de limiter les déchets - apprenez à trier et recycler les déchets). "Quand je pense qu'il suffirait que les gens n'achètent plus de cochonneries pour que ça ne se vende pas !, "disait Coluche... "et si vous avez l'impression de ne pas pouvoir y faire grand chose, tentez l'expérience de dormir avec un moustique ... vous verrez lequel des deux empêche l'autre de dormir" (Dalaï Lama).

 

 

Écrit par Country francismarie dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.