http://appalaches.skynetblogs.be/

lundi, 27 avril 2015

La musique dans toute les cultures.

 http://appalaches.skynetblogs.be/

 

note de musique.jpg

les-premiers-musiciens.jpgLa musique existe dans toutes les formes de sociétés humaines, dans toutes les cultures et depuis la nuit des temps la musique existe. On a découvert récemment que l’homme de Néanderthal jouait sans doute de la flûte, il y a de cela 43.000 à 82.000 ans.C’est au moyen de la musique que l’homme transmet spontanément ses sentiments ses sensations et ses expériences les plus profondes (amour, peines, religions, désespoirs, douleurs, joies). En effet, dès la fécondation, l’œuf est en contact avec les bruits du cœur, les bruits respiratoires. Puis le fœtus, dès le quatrième mois de la grossesse, présente des réactions aux bruits et stocke les sons dans sa mémoire pour les reconnaître à sa naissance (comme la voix des parents, certaines musiques). Elle permet aussi à l'homme de faire surgir des souvenirs enfouis profondément, de libérer une tension intérieure et d’exprimer des émotions qui ne peuvent être exprimées verbalement. Pour préserver ce trait, elle aurait donc conservé, dans une petite partie de son cerveau, la musique comme moyen "unificateur". Dans l’évolution de notre espèce, le cerveau musical aurait été un avantage adaptatif, retenu par la sélection naturelle. Prenez par exemple l'histoire de Blind Tom, malgré sa condition d'esclave aveugle, malgré sa déficience mentale,et sa cécité , malgré son comportement étrange, malgré tous les préjugés et malgré l'exploitation dont il a été victime, Tom Blind donnait des concerts de piano à la Maison-Blanche et dans le monde entier, est l’un des plus célèbres. Le vocabulaire de Blind Tom comportait moins de 100 mots, mais son répertoire musical plus de 5000 pièces. Son histoire avait commencé en 1850 en Géorgie, lorsqu’il fut vendu avec sa mère au colonel Bethune. Jusqu’à l’âge de 5 ans, il ne parla pas, ne manifestant pour tout signe d’intelligence qu’un vif intérêt pour la musique jouée par les filles du colonel. A l’âge de 4 ans, il jouait les sonates de Mozart qu’il avait entendues. A l’âge de 6 ans, il commença à improviser. A 7 ans, il donna son premier concert. En 1862, alors même qu’il ne savait pas lire la musique, il rejoua de mémoire et sans erreur quatorze pages d’une composition originale qu’il n’avait entendue qu’une seule fois (Blind Tom donna des concerts jusqu’à l’âge de 53 ans).


autrefois.jpgLes origines de la fête paysanne (cycles de la reproduction, cycles biologiques, cycles du climat, saisons), qui est inscrite dans l’épanouissement joyeux de la rondeur de la vie. Le paysan savait être en fête, tandis que le pauvre homme des villes est un paysan qui a tout perdu, qui a perdu la rondeur du temps (les jours sont ronds où ont proposent à chaque homme une joie à savourer, et non pas des buts à atteindre). Alors cet homme de la modernité se paye des spectacles sans joie vraie, il remplit sa vie avec la poursuite de plaisirs qui ne sont que des leurres, des leurres qui le laissent amer et insatisfait. C’est pour cette raison profonde, que les danses folkloriques traditionnelles ont toujours un caractère pétillant et joyeux, qu’elles donnent envie de sautiller et de se laisser porter, c’est pourquoi la danse en boite de nuit a souvent un caractère sinistre, glacé, rigide. La rigidité de ces hommes stressés qui sont comme des pantins désarticulés, des pantins qui s’agitent, mais ont perdu la communion joyeuse, dionysiaque (caractère foisonnant, frénétique, démesuré, instable, fougueux) avec la Vie. Du point de vue des intensités, si un léger souffle de vent dans les feuilles nous est à peine perceptible à 10 décibels, le bruit d'une salle de concert pleine correspond approximativement à 70 décibels, voir beaucoup plus. L'adage "la musique adoucit les moeurs" vient spontanément à l'esprit, cependant la musique agit sur l’âme et sur le corps, d’une façon plutôt excitante, se servant de rythmes qui réveillent des instincts primitifs que l’on croyait disparus depuis longtemps et facilite l'apparition d'un comportement agressif chez les individus. Aujourd'hui, la musique (heureusement certaines) se rapproche du tintamarre, de la cacophonie (sons inharmoniques, distorsion, dissonance) et de l'indécence de l'individu.

 

année 1960.jpg 

Autant la musique peut être bénéfique pour l’auditeur, autant elle peut être nocive. Déjà les méfaits dus au Rock ont été longuement analysés (il est certain que le Rap, le métal et la musique Techno ont une action encore plus destructrice). Ecouter de la musique nous donne envie de vivre parce qu’on sécrète des substances comme la "dopamine" (désir), la "sérotonine" (antidépresseur), "l’endorphine" (qui produit des frissons) et "l’adrénaline" (énergie). À l’inverse, il y a des musiques qui conduisent au suicide. Il s’agit par exemple de "Gloomy Sunday" (sombre dimanche), une musique très triste et mélancolique sortie pendant les années 1930 (une période de dépression). Quand cette chanson a commencé à être diffusée à la radio, il y a eu des épidémies de suicide. Gloomy Sunday n'apporta à son compositeur aucune célébrité, bien au contraire, la composition avait depuis le tout début de sa création quelque chose du cauchemar. Son auteur, Rreszo Seress (69 ans) se suicida en 1968, en sautant par une fenêtre.

 


slideeulogy.jpgL'un des genres musicaux les plus passionnants à étudier est la musique rock. Depuis ses racines dans le blues noir, elle est passée par de nombreux stades, épousant les mœurs et revendications de chaque époque. A cours des années 1970, le hard rock et le "heavy metal" font leur apparition. Plus particulièrement pour le "metal", la variante la plus virulente de la musique rock, l'évolution a été très significative jusqu'à l'aube du troisième millénaire. Comme si la devise du "métal" était "toujours plus loin, toujours plus fort, toujours plus téméraire", la musique a suivi une progression dans l'agressivité au fil du temps, particulièrement au cours des années 1980 et au début des années 1990 (Thrash metal, death metal, grindcore...). Autant de styles différents au sein d'un même genre musical, ayant repoussé les limites de la violence avec des accélérations de tempo, des distorsions de plus en plus musclées, des voix de plus en plus hurlantes. Le début des années 1990, verra l'apothéose de cette escalade. Cette descendance maudite se nomme "black metal". Particulièrement actif en Scandinavie et plus précisément en Norvège, le" black metal" verra émerger des groupes au visages grimés de noir et de blanc, jouant une musique très sombre, lugubre, crue, et agressive. Des paroles généralement centrées sur le satanisme, le paganisme ou l'occulte (célébrant l'hiver, le froid, la nuit, l'obscurité, la haine, le patriotisme, la mélancolie, la mort, les troubles psychiques), reposant même, sur une image sulfureuse et anticléricale, hurlant des hymnes à la culture païenne et à l'antéchrist. Faisant dans un premier temps le bonheur des adeptes de musique "underground" les plus chevronnés, le "black metal" a été subitement exposé au grand jour lorsque des membres de la scène se sont livrés à des actes criminels tels que des meurtres et des incendies d'églises. Aujourd'hui, le "métal" jouit d'une grande popularité auprès de centaines de milliers de personnes âgées de 12 à 40 ans (en règle générale). Il est représenté par des groupes internationaux comme (AC/DC, Metallica, Slayer, Iron Maiden, Satyricon, Deicide, Nightwish, Korn, par le populaire Marilyn Manson etc.). Ces groupes très connus vendent des millions de disques. La violence fait partie de l'univers des jeunes, le monde urbain est dur. La musique est donc le miroir de la société. Ces musiques métal sont porteuse d'un risque suicidaire, véhiculés par les chansons des groupes de musique dans la mesure où ces musiques mettent en scène des univers violents, morbides, sataniques (le suicide est la deuxième cause de mortalité chez les moins de 24 ans). La "musique rap", ces chants remplis d'obscénité issus des bas quartiers, du meurtre, de la prostitution et du trafic de drogue. Ce ne sont pas les afro-américains des couches pauvres et moyennent qui sont les seuls consommateurs de ce genre musical (les adolescents des milieux privilégiés des banlieues sont le public le plus important numériquement). La plus grande "star rap" du moment est un homme rempli de haine et de fureur, Marshal Mathers, qui se fait appeler "Eminem". Ses "raps" parlant d'assassiner sa femme et violer sa mère entraînent ce genre musical encore plus profondément dans la dépravation.

chanteurs-Kleenex.jpgLa télévision a toujours été la source de bien des maux. Il est clair que les journaux télévisés influencent nos modes de vies et de pensées que nous regardons à longueur de temps. La télévision, indéniablement, est détentrice d’un réel pouvoir sur le téléspectateur. Regarder la télé-réalité, c'est un miroir de nos travers, c'est une exposition de soi, c'est un individualisme exacerbé (extrême, excessif), c'est une lutte pour gagner. La plupart des émissions sont des jeux dont il s’agit de sortir vainqueur (peu importe si c’est au détriment des autres). La télé-réalité nous dit beaucoup de choses sur la vie sociale telle qu’elle est devenue. La conséquence directe de cette image finalement peu flatteuse de nous que nous renvoie l’écran ou des personnes sans scrupules en manipulent d'autres. Le fait de définir l’ordre de présentation des candidats est primordial dans le choix des téléspectateurs, certains sont vite oubli. Un petit tour et puis s’en va, c’est ainsi que l’on peut décrire le parcours de certains candidats d’émissions (the Voice, star academy, incroyable talent, etc..). Si certains chanteurs ont su tirer leur épingle du jeu, pour de nombreux candidats, la fin de l'aventure télévisuelle a signifié le retour à l’anonymat. Pour certains, ils resteront des "chanteurs Kleenex" (mouchoir jetable), oubliés par les producteurs comme par les téléspectateurs une fois les caméras éteintes. Quand on produit la Nouvelle star ou la "Star Academy", on produit une émission télé pour faire de l’Audimat et pour vendre de l’espace pub, on ne se préoccupe pas de savoir si l’artiste va durer ou pas. Emission après émission, saison après saison, les candidats sortent tous du même moule dont on épuise la notoriété avant de passer à autre chose. Les maisons de disques ont également un vrai rôle à jouer dans le phénomène des "chanteurs Kleenex". Avoir une belle voix ou un timbre surprenant ne suffit pas pour vendre des disques, loin de là. Dans une société de consommation de masse où le public se lasse assez rapidement et recherche à tout instant de la nouveauté, les médias n’ont d’autres choix de suivre le mouvement, délaissant les anciens candidats de la "télé-réalité" pour faire de la place à la nouvelle vague qui arrive (on est dans une société de consommation où les gens sont très vite oubliés). On part du principe que les personnes sortant des émissions telles que "the Voice", "Nouvelle Star" ou "Star Academy" ne sont pas des artistes. Pas étonnant donc que les candidats n’arrivent pas à se distinguer si on leur fait suivre purement et simplement une trame déjà connue et reconnue.

-arc-en-ciel1.jpg

 

Il est des chansons qui passent et restent présentes après plusieurs dizaines d'années. Tous ceux qui ont vécu les années 60, se souviennent de Paul Anka, Roy Orbison, Little Richard, Chubby Checker, Ray Charles, James Brown, Chuck Berry, Eddie Cochrane, Buddy Holly, Fats Domino, Bill Haley, Jackie Wilson, Jerry Lee Lewis, Ron Wood, Ben E. King, Tom Jones, Donna Summer, etc. Il sont de ces artistes qu'on n'oublie pas. 

http://sz.com.sapo.pt/Anos_Dourados.html(

 

Fats Domino.jpgAntoine Dominique Domino (Fats Domino), chanteur américain de rhythm and blues, l'un des pionniers du rock' n roll dont le jeu estsouvent qualifié de "boogie-woogie". Il est l'auteur du rock "Ain't That a Shame" et le plus célèbre interprète de la ballade "Blueberry Hill" (1940).   Fats Domino - Hello Josephine

 

 

ray_charles.jpgRay Charles Robinson (Ray Charles), chanteur compositeur et pianiste américain dont la carrière fut riche en différents styles musicaux, comme le jazz, le gospel, le blues, la country, le rhythm and blues et le style qu'il créa c-à-dire la soul qui est à l'origine de beaucoup de styles musicaux actuels.    Hit the road Jack!

little_richard.jpgRichard Wayne Penniman (Little Richard) chanteur, pianiste et compositeur américain, pionnier du rock and roll de la fin des années cinquante. Il est l'interprète de quelques-uns des plus grands classiques du Rock' n'roll (Long Tall Sally, Good Golly Miss Molly, Rip It Up).   Good Golly Miss Molly-Little Richard-original song

 

 

Chubby Checker.jpgErnest Evans (Chubby Checker), chanteur,compositeur, interprète américain. Son premier single est "The Class-Schooldays". En1960, il popularisera "The Twist", qui sera repris par Johnny Hallyday, Richard Anthony et Les chats Sauvages sous le titre "Viens danser le twist" (wist again).   

Chubby Checker - The Twist

 

 

iBill Haley.jpgWilliam JohnClifton Haley (Bill Haley), chanteur américain, est l'un des premiers musiciens américains blancs de rock and roll avec son groupe "Bill Haley & His Comets" et leur chanson "Rock Around The Clock", "Rattle and Roll". C'est une véritable révolution musicale qui ouvre la porte à Elvis Presley et bien d'autres.  

Bill Haley - Rock Around The Clock (1956)

 

 

Chuck_Berry.jpgCharles Edward Anderson Berry (Chuck Berry), chanteur, guitariste, compositeur américain. Il a influencé de nombreux autres artistes, et son répertoire a été très souvent repris (ses titres les plus célèbre sont, Johnny B. Goode et Roll Over Beethoven). Chuck Berry a aussi enregistré des ballades comme "Havana Moon" et quelques blues comme "Wee Wee Hours". Plus de 30 de ses titres se sont hissés dans le Top 10 et ses chansons ont été reprises d'innombrables fois par des groupes de blues, de country, de rock and roll, de punk rock, de hard rock.    Go Johnny Go - Chuck Berry

 

Ben E. King.jpgBenjamin Earl Nelson (Ben E. King), chanteur de rhythm and blues américain. Membre de plusieurs groupes, il connaîtra un succès en solo au début des années 1960, dû à son tube "Stand by Me" (Spanish Harlem, What Is Soul, Dont Play That Song, Ben E. king Sings for Soulful Lovers). Le chanteur n'échappe pas à cette fin de parcours  qu'ont vécue tant d'artistes "soul" dont les carrières s'essoufflèrent, la décennie 1960 passée.  Ben E. King - Stand by me

 

 james_brown.jpg                                       

James Joseph Brown Jr. (James Brown), chanteur, compositeur, danseur, producteur américain (un des initiateurs du funk). Brown est l'une des figures les plus influentes de la musique populaire du XXe siècle et est réputé pour ses performances scéniques. Il connaît son apogée dans les années 1960, avec des succès colossaux (Papa's Got a Brand New Bag, I Got You, It's a Man's Man's World). Il modifie son approche musicale, passant d'un mix musical fondé sur le blues et le gospel vers une approche africanisée qui jette les bases et ouvre la voie au développement de l'ensemble du courant funk.     James Brown - I Feel Good

 

les oubliés.jpg

Et ceux dont on oublie, comme par exemple cette galerie de chanteurs des trente dernières années pour la plupart oubliés mais qui ont été aimés et adorés pour certains à une certaine époque (Lucky Blondo,The Shangri-LasPeter And Gordon, Duane Eddy, les Exciters,  The Shirelles, Ronnie Bird, les Missiles, les Parisiennes,  Jacques Moulières

 

Gérard Blondiot.jpgGérard Blondiot (Lucky Blondo), avec ses principaux succès (Sheila, Baby Face, Dix petits indiens, Sur ton visage une larme (version française de la chanson) "Una lacrima sul viso", chanté par Bobby Solo. Des roses rouges pour un ange blond...). 

lucky blondo des roses rouges pour un ange blond - YouTube

 

 

Les Shangri-Las.jpgLes Shangri-Las (The Shangri-Las) est un groupe vocal féminin américain des années 1960, elles ont connu le succès avec des chansons poignantes, traitant souvent de ruptures adolescentes (ShouT, Remember, the Leader of the Pack, The Sweet Sounds of Summer, Right Now and Not Later). Le groupe disparaît subitement à la toute fin des années 1960. Lassées par les rigueurs de leur métier et déçues par la baisse régulière de leur succès.

The Shangri-Las with Dobie Gray twist & shout - YouTube

 

 Peter--Gordon.jpg                                      

Peter And Gordon, est un groupe britannique "pop" des années 60, composé de Peter Asher et Gordon Waller. Ils atteignirent les sommets des Charts avec (A World Without Love,Woman, I Don't Want to See You Again,True Love Ways, Hot, Cold & Custard). Gordon Waller est décédé d'une crise cardiaque en 2009 à l'âge de 64 ans.  A world without love - Peter and Gordon - YouTube

 duane-eddy-.jpg                                       

Duane Eddy, guitariste de rock'n'roll américain. Ses riffs exécutés sur les cordes graves de la guitare, avec une forte réverbération, sont caractéristiques du fameux "twang" propre à la musique country & western, l' influence de Duane Eddy sur le rock et la pop est loin d'être négligeable. Duane Eddy excelle aussi dans le "finger style", à la façon de Chet Atkins (Rebel Rouser, The Guitar Man)

.Duane Eddy - Rebel-rouser - YouTube                                       

                                        TheShirellesSwingThe.jpg

The Shirelles, est un groupe vocal féminin (girl group) américain qui fut l'un des plus populaires au début des années 1960. Leur musique, mélange de Pop et de Rhythm and blues, il se classe dans le Top 50 américain (Mama Said, Soldier Boy, Will You Love Me Tomorrow, It's Love That Really Counts, Foolish Little Girl).  

The Shirelles - Mamma Said - YouTube

                                     

Ronald Méhu.jpgRonald Méhu (Ronnie Bird), est un chanteur de rock français. Il publie son premier enregistrement en 1964 (Adieu à un ami). Il compte à son actif une dizaine de 45 tours et un album 33 tours. Malgré d'évidentes qualités et quelques succès (Elle m'attend, Je voudrais dire, Où va-t-elle ?, Tu en dis trop, One world, Seul dans la nuit, Rain in the City). Il renonce à sa carrière artistique après cinq ans d'activité, faute d'avoir acquis une popularité à la mesure de son attente.   Ronnie Bird - Où va-t-elle ? - YouTube

                                          Les Missiles.jpg

Les Missiles, est un groupe de chanteurs dans les années 1960, célèbre pour une chanson "Sacré dollar" en 1963 (Marylin, Quand on est jeune, Ma tany, Mary Anne, ça reste entre nous, Fume, fume, fume). Les Missiles - Sacre Dollar - YouTube

 

 

 les-parisiennes.jpg                                      

Les Parisiennes, est le nom d'un groupe français de musique yéyé des années 1960 (Il fait trop beau pour travailler, Fans de Mozart, Le tunnel sous la Manche, L'argent ne fait pas le bonheur, Il va falloir se mettre au régime, Les zozos, La de Dion-Bouton, Le temps du Lumbago). Elles se sont séparées au cours des années 1970.   

Les Parisiennes - Il Fait Trop Beau Pour Travailler [HQ] - YouTube

 Jacky Moulière.jpg                                       

Jacky Moulière (Jacques Moulières), est un chanteur de rock français des années 1960. Sa carrière démarre en janvier 1963 avec un premier disque distribué dont il est le compositeur et auteur de plusieurs chansons, "Une ode à Jeannette". Il connaît un succès immédiat grâce à une adaptation de "Next Door To An Angel", morceau américain de Neil Sedaka qui devient en français "A deux pas d'un ange". (Ne crois pas que c'est arrivé, C'est la seule fille que j'aime, Commande Baby, Ma première chanson, Lam' Di Lam). Malgré ses talents de chanteur et de compositeur et la qualité de ses adaptations, le succès ne sera bientôt plus au rendez-vous.    Ne crois pas que c'est arrivé Jacky Moulière - YouTube




Timbres Elvis.jpg

La mort est très spécial dans la culture américaine. Les Américains aiment les héros morts, depuis George Washington à John. F Kennedy. La musique et les stars de cinéma aiment Elvis Presley, Marylin Monroe, Jim Morrison, Hank Williams, Patsy Cline, etc. qui ont fait beaucoup plus d'argent à leurs morts qu'ils ont fait quand ils étaient vivants. Même apparaître sur un timbre-poste américain vous devez êtes mort pour au moins dix ans. L'année 2012, à vu la disparition de nombreux artistes comme Frank Alamo, Whitney Houston, Robin Gibb, Donna Summer, Ravi Shankar, Etta James, etc; qui figurent dans cette triste liste.

 

Frank Alamo.jpgJean-François Grandin, fils de l'industriel de la marque Grandin, fabricant des téléviseurs (Frank Alamo), était un chanteur-vedette français des années 1960, il a connu le succès avec "Biche, ma biche" et d’autres adaptations de tubes anglo-saxons. Il avait récemment participé à la tournée "Age tendre et têtes de bois", remettant sur le devant de la scène les stars des décennies passées. Frank Alamo est décédé le 11 octobre, des suites d’une sclérose (maladie de Charcot) à l'âge de 70 ans. 

 
 

 

robin-gibb-.jpgBee Gee.jpgRobin Gibb (membre des Bee Gees), nous a quittés le 20 mai 2012, à l’âge de 62 ans. Il souffrait d’un cancer du foie et du colon. Impossible d’oublier les tubes de la fratrie originaire de la région de Manchester avec (Stayin, Alive, Night Fever, How Deep Is Your Love, Massachusetts, Words, I Started a Joke, Jive Talkin, You Should Be Dancing, More Than a Woman, Tragedy...)

                   

 

 

Donna Summer,.jpg

 La Donna Andrea Gaines (Donna Summer), la reine du disco est décédée le 17 mai 2012, à 63 ans. On lui doit plusieurs hits d’anthologie mais aussi l’avènement d’un nouveau genre musical dans les années 70, qui ouvrira la porte à la dance, la house et la techno. Elle a remporté cinq Grammy Awards et 130 millions de disques à travers la planète.

 

 



 

stone_et_charden.jpgJacques Puissant (Eric Charden, indissociable de la chanteuse Stone), est un chanteur français qui restera célèbre pour le tube populaire "L’aventura" (L'été s'ra chaud, Le monde est gris, le monde est bleu). Sa disparition le 29 avril 2012, à 69 ans, ne fera pas oublier les nombreux titres écrits pour d’autres artistes tels que Johnny Hallyday, Sylvie Vartan, Claude François. 

 

  
 

 

                                      Lucio Dalla.jpgLucio Dalla, était une star en Italie. Ce compositeur originaire de Bologne est mort le 1er mars 2012, à 68 ans. Il a composé le célèbre "Caruso", repris en France par Florent Pagny, et a notamment décroché un beau succès international avec une magnifique chanson intitulée "Attenti al lupo"  (Ma questa sera, Lucio Dalla, Caruso).

 



 


Whitney-Houston.jpgWhitney Houston, chanteuse américaine, a été un choc pour ses millions de fans. Le 11 février 2012, la diva de 48 ans est retrouvée inerte dans sa baignoire, en Californie. En plus de 20 ans de carrière, elle a vendu quelque 170 millions de disques. Contenant notamment le hit planétaire" I Will Always Love You", la B.O. du film Bodyguard est le 5e album le plus vendu de tous les temps.

 

 

Etta-James.jpgJamesetta Hawkins (Etta James), chanteuse américaine de blues et de jazz qui est décédée le 20 janvier 2012, à 73 ans. Elle a rencontré un grand succès dans les années 1950 et 1960 avec la ballade At Last ? Reprise depuis sa sortie par Céline Dion, Christina Aguilera, ou encore Beyoncé. 

 

 



 

herb-reed-.jpgHerb Reed paers.jpegHerb Reed, était le dernier membre vivant du groupe "The Platters". Ils s’étaient rendus célèbres dans les années 50 avec des tubes comme "Only You" ou "The Great  Pretender". Le chanteur est décédé lundi 4 juin 2012, à Boston. Il était âgé de 83 ans.

 



 

 

lescharlots.jpgGérard Rinaldi.jpgGérard Rinaldi, acteur et chanteur français membre fondateur des "Charlos" de 1966 à 1986 , mort le 2 mars 2012 à l'age de 69 ans. Avec le chanteur Antoine, les cinq garçons deviennent des valeurs montantes de la scène yéyé française, le groupe connaît ses premiers véritables succès musicaux avec (Paulette, la reine des paupiettes, Merci patron, Sois érotique, L'Apérobic, etc.)

 


 

 

 

earl scruggs.jpgEarl Eugene Scruggs, décédé le 28 mars 2012, est un musicien connu pour avoir introduit un nouveau jeu de banjo (appelé le Scruggs style) caractéristique de la musique bluegrass. Il gagne un Grammy Award pour le titre "Foggy Mountain" "Jamboree" (Rockin' 'Cross the Country, The Essential Earl Scruggs, The Story Teller & the Banjo Man, Dueling Banjos, etc.).

 

 

 



 

andy-williams.jpgHoward Andrew (Andy Williams), est un chanteur américain de variétés, mort le 25 septembre 2012 à l'age de 84 ans. Il était l'un des plus grands crooners américains, au même titre que Elvis Presley et Franck Sinatra. Andy Williams a enregistré 18 disques d'or et trois de platine (Moon River, Can't help falling in love with you, Can't take my eyes off you,Where Do I Begin?). Il a eu son propre show télévisé de variétés de 1962 à 1971 et est aussi propriétaire du "Moon River Theatre" (Missouri).

 

 

musique country.jpg

 

La musique country est le descendant de la musique que les pionniers Ecossais et Irlandais ont amenés dans la région "Appalachienne". Les paroles de la musique country parlent des espoirs et des ennuis de millions de gens ordinaires dans le sud et le centre d'Amérique, le plus célèbre est Hank Williams (1923-1953), il a écrit des centaines de chansons sensibles qui inspire la vie des pionniers. Le centre du monde de la musique country est Nashville (Tennessee), surnommée "la Ville de la Musique". Dans un sens, la musique a dépeint une image beaucoup plus juste des événements et émotions des Américains que n’importe quel autre aspect de la culture américaine (certains aspects de sa culture étaient montrées du doigt par le reste du monde). La country music avec ses accents désuets évoquant un cow-boy mal fagoté conquiert depuis quelques années l’univers culturel de l’Amérique entière. Elle fut fréquemment brandie comme une arme et un bouclier face à la menace de dilution de l’identité américaine (culture américaine). Mais c’est la frange la plus conservatrice qui marque les esprits. En 1969, le titre légendaire "Okie From Muskogee" du chanteur Merle Haggard constituait une déclaration de haine vis-à-vis de ces hippies à cheveux longs qui, sur les campus et dans les villes du Nord, menaient selon lui le pays à sa perte. Haggard porte-parole des travailleurs exploités, aurait pu devenir un nouveau Woody Guthrie. La confusion entre patriotisme et nationalisme, entre louange des valeurs perdues de Monsieur Tout-le-Monde et exaltation idéologique. En mars 2003, Nathalie Maine, chanteuse du groupe Dixie Chicks (poulettes du Sud), déclarait lors d’un concert au Royaume-Uni avoir honte de partager les origines texanes du président Bush. En quelques jours, les Dixie Chicks furent l’objet de violentes attaques dans les médias (toutes les stations de radio boycottèrent leur musique). D’ailleurs, d’autres dans le monde de la country music critiquèrent la guerre d’Irak, y compris des chanteurs(es) comme Roseanne Cash, Sheryl Crow, Haggard ou Steve Earle qui chantait en 2004, "Rich Man’s War".  Steve Earle - Rich Man`s War Acoustic - YouTube

.

Bobby avait un aigle et un drapeau tatoués sur le bras

Rouge, blanc et bleu jusqu’au bout des ongles quand il a atterri à Kandahar

Il a laissé une jolie petite femme et une petite fille

Ainsi qu’une pile de factures à payer pour aller sauver le monde

A fait un an maintenant et il y est encore

A pourchasser des fantômes dans l’air sec

Alors qu’à la maison on a saisi sa voiture

Encore un autre garçon sans le sou envoyé faire la guerre de l’homme riche. Quand apprendrons-nous.

guide-usa1.jpg

 

Aujourd'hui, où l’incertitude économique et politique est encore de mise, les Etats unis s’unissent autour de la musique et l’esprit américain est prêt à s’unir par la culture. Les artistes country et rap sortent des albums ensemble, des violonistes internationales offrent des sons hip hop, les groupes Hard Rock jouent avec des musiciens de jazz, et les chanteurs de rock partent en tournée avec des légendes de la musique folk. Bien que leur style soit unique, leur essence culturelle repose dans l’unité. De nos jours, des stations de radio, des chaînes de télévisions spécialisées, des disques (CD) vendus par millions, la country-music est devenue une industrie. Des superstars comme (Taylor Swift, George Strait, Tim McGraw, Faith Hill, Brooks & Dunn, Keith Urban, Blake Shelton, Miranda Lambert, Sugarland, Martina McBride, LeAnn Rimes, Alan Jackson, Lee Ann Womack, Jamie Johnson, Vince Gill, Little Big Town, John Rich, Martina McBride, Jennifer Nettles, RonnieDunn, Jane Dear Girls, Lee Ann Womack, Carrie Underwood, Garth Brooks, Brad Paisley, Kenny Chesney, Keith Urban, Dixie Chicks ...) reprennent avec les évolutions le long héritage des musiques du Sud et de l’Ouest et qui retrouvent cette musique populaire aux leitmotivs nostalgiques.  Une raison de célébrer leur américanisation d’un pays où la musique est en définitive le meilleur moyen pour comprendre la culture américaine, passée et présente.



 

walk_the_line,.jpgAu cinéma, le genre country gagne également ses titres de noblesse depuis que le film biographique du chanteur Johnny Cash avec"Walk the Line" (Du feu dans les veines) , a gagné un Oscar en 2005. "Walk the Line" retrace la vie du chanteur de ses débuts dans une ferme de l'Arkansas, jusqu'à ses succès musicaux tout en passant par sa relation avec June Carter. Le film retrace ses déboires avec la drogue et nous fait comprendre pourquoi l'album "At Folsom Prison" eut un tel succès.

http://www.youtube.com/watch?v=i1xSt7iganA

 

 

  

 

 

Grazy Heart.jpgQuatre ans plus tard (2009), le film"Crazy Heart", qui narre les errances d’un ancien chanteur country (Bad Blake), alcoolique et solitaire qui vit toujours sur la route, jouant des vieux hits dans des bars de troisième zone et des salles de bowling. 

https://www.youtube.com/watch?v=RxW2ja4m33w 

 

 

 

 
 

 

 

Footloose.jpgLe film "Footloose" (2011). Il s'agit du remake de "Footloose" réalisé en 1984, quiest basé sur des événements ayant réellement eu lieu en 1978, à Elmore City petit ville rurale de l’Oklahoma. La danse y était bannie depuis près de 90 ans, jusqu'à ce qu'un groupe de lycéens bouscule les règles. La petite ville de Bomont (ville de l'ouest des Etats-Unis) est sous le joug d'une loi dure. La danse, et les musiques qui mènent au mal sont proscrites, depuis l'accident de voiture qui a emporté le fils du révérend Shaw Moore. C'est dans ce contexte que Ren McCormick, jeune homme de Chicago et danseur, débarque un jour. Essayant d'abord d'ignorer la loi, il va finalement décider de la combattre, avec ses amis Willard et Ariel, en essayant de prouver au révérend que la danse ne mène pas nécessairement à la dépravation.

 

 

.

 

 

 

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Écrit par Country francismarie dans Chanteurs décédés, L'Amérique, L'Europe | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.