http://appalaches.skynetblogs.be/

jeudi, 21 janvier 2016

La "Country and western".

http://appalaches.skynetblogs.be/

country dance.jpg


colorado.jpgLes Etats-Unis d'Amérique (United States ou United States of America) est un grand pays de plus de 311 millions d'habitants sur 9.629.091 km². Pour certains Européens, qui ne doivent certainement pas beaucoup connaître l'Amérique et sa foultitude d'américains moyens, tous différents, avec leurs mentalités, leurs manières de penser. La Country music est le résultat d'une juxtaposition extraordinaire de populations qui se sont retrouvées dans le sud des Etats-Unis avec chacune leurs traditions musicales propres (Anglo-Irlandais, Ecossais, Espagnols sur la frontière mexicaine du sud ouest, Franco-Acadien, Polonais, Italiens, Africains, amérindiens, Chirokees et Choctaws). Il y a autant d'Etats que de races, que de cultures (riches, pauvres, citadins, paysans). Un habitant de Louisiane ne pense pas comme un natif de Nashville, qui lui ne pense pas comme un Texan et qui ne pense pas comme un Européen. La "Country and western" est une musique qui, comme son nom l'indique, provient des populations blanches de l'Ouest américain, mais que l'on peut largement étendre au Middle West et au Sud (la country est d'essence rural). On peut donc considérer que le rayon d'action de cette musique très populaire s'étend sur l'ensemble des Etats-Unis, à l'exception de mégapoles californiennes et des grandes cités du Nord-Est du pays. La "country and music" fut initié par les immigrants européens, spécifiquement dans le cadre des Appalaches (chaîne des montagnes), avant que ces derniers ne se dirigent vers l'Ouest. Il s'agissait le plus souvent d'une musique festive, interprétée le dimanche, pour oublier les rigueurs de la semaine. Une musique que l'on ne nommait pas encore "country" mais "hillbilly", de l'expression "ploucs des montagnes" utilisée par le violoniste Al Hopkins. Le hillbilly se nourrissait alors des musiques européennes, noires et blanches américaines. Un "melting pot" qui évoluera pour donner le bluegrass, puis la version quasi définitive de la country, dans les années 1930 (le Tennessee, le Texas et l'Oklahoma). On considère que c'est Hank Williams qui fut le principal relanceur de la country à partir des années 1950, même si on a vu, de nombreuses ramifications musicales qui ont nourrit ce courant. C'est aussi l'époque (années 1950 et 1960) où le cinéma américain de l’Amérique profonde, de la liberté, des grands espaces joue sur le phénomène d'identification entre le cow-boy de l'Ouest, son cheval et sa musique. Les principaux interprètes de musique country furent Johnny Cash, Willie Nelson, Kris Kristofferson, Waylon jennings, Chet Atkins, Dolly Parton, Loretta Lynn, David Allan, Billy Joe Shaver  qui tentèrent de faire revivre la country music sérieusement concurrencé par le rock'n roll naissant des années 1950 - 1960.

https://www.youtube.com/watch?v=byQIPdHMpjc

Chanteurs country.jpg

Avec l'apparition de la nouvelle country musique au début des années 1980 (Jessi Colter, Jerry Jeff Walker, John Denver, The Bellamy Brothers, kenny Rogers, Dwight Yoakam, Randy Travis, George Stait, Charlie Daniels, Brooks& Dunn, Garth Brooks, Alan Jackson, Travis Tritt, Billy Ray Cyrus, Steve Earle, Miranda Lambert, Jason Aldeam, Brad Paisley, Kenny Chesney, Keith Urban, Martina Mc Bride, Garrie Underwood, Blake Shelton, etc.). Par contre, ne peut être de la Country Music, Dire Straits  qui est un groupe anglais de rock (Sultans of Swing, Walk of Life, Cannibals"). Les Blues Brothers font du blues et de la soul  (Last Night). Mavericks fait de la Tejano Music. La musique Tex-Mex ou Tejano music est du pop-folk créée par les populations hispaniques du Texas.

   https://www.youtube.com/watch?v=1Vp4kfP80Es    .

Un danseur de "line-dance", qui pratique depuis plusieurs années la country a sûrement dansé sur "Feel like a Woman" (Shania Twain) ou sur "Sin Wagon" (Dixie Chick). Ces chanteurs en question ne sont en général pas considérés au USA comme faisant de la country, mais bien de la variété. Et ceci du fait que les arrangements de la version américaine de l'opus de Shania Twain "Come on Over"  https://www.youtube.com/watch?v=VNe2cj03-eA  par exemple sonnent beaucoup plus Country que ceux de la version diffusée en Europe ou de celle vendue en Asie (John Fogerty fait de la musique country rock). Voici quelques noms des chanteur de la country music. (Webb Pierce (Honky tonk song) - Merle Haggard (Sing a sad song) - Merle Travis (Smoke smoke smoke) - Bobby Dare (Detroit city) - Buck Owens (Act naturally) - Jim Reeves (Mexican show) - Charlie Rich (The most beautiful girl) - Freddie Fender (Wild side of life) - Dolly Parton (Release me) Billie Joe Spears (Dallas) - Lex Vanycke & The Lone Rangers (Vaya con dios) - George Jones (Tender years) - Jerry Lee Lewis (Crazy arms) - Warner Mack (Is it wrong) - Kenny Rogers (Shine on ruby mountain) - Flying Burritos (Too much honky tonkin') - Lynn Anderson (That will be the day).

Taylor+Swift+Miranda+Lambert+Academy Country.jpg

 

line dance.jpgIl n'y avait pas beaucoup de "Country Band" en Belgique, il y a de cela 20 ans à 25 ans, ni de club de danse country. La country "line dance" n'était pas fort développée et n'avait pas encore la place qu'elle occupe actuellement. De ce temps là, il y avait aussi moins de festival et le public n'hésitait pas à se déplacer pour s'y rendre. Aujourd'hui, il y a une perte de fréquentation, on y retrouve souvent le(s) même(s) orchestre(s), les mêmes clubs, les mêmes inconditionnels pour ces événements. Le public ne s'élargit pas beaucoup (la monotonie, la crise financière). Les amoureux de la country music, qui viennent pour la première fois écouter, ne sont pas toujours enclin à revenir. Ce public compare avec ce qu'il connaît des concerts de country, alors que celui de l'Europe fait souvent office de parent pauvre. Un festival ne peut exister qu'à condition d'avoir un public. Plus le public est important, plus les moyens mis en oeuvre le seront. Un large public avec des prix raisonnables, ou un public restreint avec des prix plus élevés (les frais ne vont pas en diminuant avec l'inflation). voici des exemples. Une soirée avec 1.000 personnes à 5 euros = (5.000 euros), une soirée avec 500 personnes à 10 euros = (5.000 euros), une soirée avec 250 personnes à 20 euros = (5.000 euros), une soirée avec 100 personnes à 50 euros = (5.000 euros), une soirée avec une personne à 5.000 euros = (5.000 euros). En effet les organisateurs ne feront plus de festivals s'ils savent qu'ils ne rentreront pas dans leurs frais. Quand vous faîtes un investissement moindre et ne demander que 5 euros d'entrée, le résultat proposé sera de moindre qualité (sauf pour les danseurs) et c'est vers cette orientation que les organisateurs se manifesteront, parce-que la grande majorité du public ne s'attache pas à la qualité du plateau proposé mais bien plus au fait de danser en public. On pourrait même penser que les festivals country sont en voie de disparition pour laisser la place au disc-jokey (il n'y a qu'un pas à faire). Ce qui veut dire que le choix va encore se restreindre avec la disparition des orchestres.

 

La Musique "Hillbilly" ou "Hillbilly boogie", est la musique par les Blancs du Sud pour les Blancs du Sud par opposition au "Rhythm and blues" (musique des Noirs). La musique provient des traditions folks (chansons, ballades, musique de danses) de ces anciens immigrants. Ces gens n’étaient guère à l’abri des influences du ménestrel (vaudeville, Tin Pan Alley, cirques, medecine show). Les influences provenaient de partout, tant qu’ils étaient à l’origine de ces anciennes traditions. Durant les années 1940, le "Hillbilly boogie" (orienté vers le rock) provient d’une combinaison de musique country et du boogie-woogie des Afro-Américains. Le "hillbilly boogie" ainsi que le "western swing" ont eu de grandes influences sur le développement du "rock and roll", surtout à travers la musique de Bill Haley qui a beaucoup imité le hillbilly boogie, et influencé le rockabilly, spécialement le style de piano de Jerry Lee Lewis. Avec la médiatisation du cow-boy chantant, ont observe l’éloignement des anciennes racines du country avec le développement de la country moderne (country et western), qui est devenu très populaire après la Deuxième Guerre mondiale. Depuis 1960, l’utilisation du terme pour qualifier la musique désigne plutôt un style dont le son est très rural ou folk. Avant la guerre, les Appalaches n'étaient pas très différentes des autres régions rurales du pays, mais après, la frontière se déplaçant vers l'ouest, la région des Appalaches a gardé ses caractéristiques de région frontière, et sa population en vint à être considérée comme arriérée, enclin à la violence et dont l'isolement favorise la consanguinité. Alimenté par de récentes histoires de querelles de montagnards ("Hatfield-McCoy dans les années 1880"). La pensée classique du hillbilly (famille nombreuse, pauvre, ignorante, querelleuse, groupée autour de son alambic clandestin), a trouvé sa forme actuelle durant la Grande Dépression. Ce terme a toutefois été élargi pour désigner toute population ou tout citoyen fortement inculte et grossièrement attaché à ses pénates, vivant le plus souvent dans des remorques rurales avec de nombreux enfants. Une signification serait "un Hill-Billie, est un citoyen libre et sans entraves de l'Alabama, vivant dans les collines, sans ressources, s'habillant comme il peut, parlant comme il lui plaît, buvant du whisky quand il en trouve". La région des Appalaches était déjà fortement colonisée dans les années 1700, par les immigrants écossais-irlandais, dont la majorité provenaient des basses terres d'Écosse. On croit que la théorie la plus crédible quant à l'origine du terme est qu'il dérive de deux expressions écossaises, "hill-folk" (gars de la colline) et "billie" synonyme de "type ou d'individu". Une autre hypothèse et populaire, veut que le terme vienne des immigrés germaniques qui se sont installés dans les montagnes des Appalaches et ont été appelés Wilhelm (forme germanique de William), un nom commun pendant cette période chez ces immigrants. Le terme se simplifiant en Willy, puis en Bill ou Billy, autre abréviation de William. "Hillbillies" signifierait donc les "Bill qui vivent dans les collines".

https://www.youtube.com/watch?v=BZvQMgNi9C8

 

redneck_party.gifLe Redneck (cou rouge), proviendrait des presbytériens originaires d'Écosse ou d'Ulster surnommés Redneck au XVIIe siècle, du fait d'écharpes rouges qu'ils portaient en signe d'appartenance religieuse. Une autre étymologie et plus souvent évoquée proviendrait des coups de soleil dont souffriraient les habitants des campagnes pour désigner les habitants blancs pauvres dans le reste des États-Unis, ainsi que dans le langage courant du Canada anglophone, souvent supposés ignares, alcooliques, dégénérés. La série télévisée et le film homonyme, "Shérif, fais-moi peur", présentent avec une certaine sympathie des caricatures de rednecks. wester swing.jpgLe Western Swing, est un style qui s’est développé durant les années 1920, au Texas. Il provient des groupes de violons et de guitares qui jouaient aux danses de granges. Ils ont adopté certaines caractéristiques de la musique afro-américaine, dont le blues (blues à douze mesures et des notes blues) et le jazz (rythme syncopé, des instruments tels le saxophone ainsi que des pratiques d’improvisation). Ils se servaient de la batterie qui est une pratique inhabituelle chez la musique country de l’époque car les gens y associaient la culture noire. Bob Willis, qui jouait avec les Texas Playboys, était connu comme le roi du western swing.bluegrasse.jpg Le Bluegrass, est influencé par les groupes à cordes (soit la guitare ou le banjo et le violon) qui jouaient aux danses de grange des années 1920. Un groupe typique de bluegrass est typiquement composé de quatre à sept musiciens. Le rythme est joué par la guitare et la basse à cordes. Les instruments de mélodie sont le banjo à cinq cordes, soit le violon, la mandoline, le dobro ou bien une autre guitare (la batterie est très rare). Le tempo est habituellement rapide. Une voix principale chantent la mélodie et au-delà de celle-ci était une voix plus aiguë et en dessous celle-ci était une harmonie. Ce style fut important dans le développement des groupes de rock folk, de rock country, de rock du sud. Honky Tonk Heroes.jpgLe honky-tonk, est une taverne ou un bar qui se situent en périphérie des zones dites "sèches" (qui n’avaient pas accès à de l’alcool). C’était donc un lieu où les choses brassaient un peu plus et donc dû au volume intense du bruit (il fallait amplifier les instruments). L’amplification des instruments tels la guitare, la basse et la batterie a influencé le rockabilly au milieu des années 1950. La musique honky-tonk a un rythme très stable sur lequel on peut danser. Les pianistes jouent avec un style boogie-woogie, surtout dans la basse. Les thèmes incluaient la dépression, la perte d’emploi ou l’abandon d’un amant infidèle. Hank Williams (père) était un compositeur populaire du honky-tonk (Honky-Tonk Blues, Jambalaya, Goodnight Irene, I've Got the Time, Honky Tonk Woman, She's Gone, Gone, Gone, etc.).  

cliquer.jpg www.radiocountryfamily.info/

 

 



Écrit par Country francismarie dans L'Amérique | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.