http://appalaches.skynetblogs.be/

lundi, 07 mars 2016

L'influence de la musique

 http://appalaches.skynetblogs.be

musicien-prehistoire.jpgdanse.jpgDepuis quelques 8000 ans qu’elle existe, la danse a toujours et partout eu une origine sociale et religieuse. Pendant la préhistoire, elle a même occupé une large part de la vie de l’homme. Le processus d’adoption de la danse comme moyen d’expression a toujours été le même, à toutes les époques. Ainsi les danses retrouvées chez certains peuples d’Afrique, d’Amérique du Nord et du Sud présentent les mêmes caractéristiques que celles exécutées plusieurs siècles plus tôt par l’homme préhistorique, européen ou asiatique. A l’origine, la religion, les rituels et les croyances ont constitué une part importante de la vie de l’homme qui exprimait, au moyen de la danse et le plus précisément possible les événements tels qu’il souhaitait les voir se dérouler. Si l’on peut évidemment imaginer nos ancêtres chantant, tapant dans leurs mains, jouant du tambour fabriqué à partir de bois ou de peaux, ou bien encore soufflant dans des trompes en corne ou en écorce, aucune trace de ces activités, aucun vestige de ces matériaux dégradables ne vient l’attester. Dès ses origines l’homme à été à la merci des phénomènes naturels tels que la pluie, le vent, la neige, le soleil et l’influence des périodes froides et chaudes sur les végétaux …Il a toujours redouté ces puissances et les à qualifié de surnaturels et de magique. La danse était pour lui un moyen d’attirer l’attention des dieux et une tentative d’apaiser ou de charmer les éléments. Il est très difficile de dater, même approximativement l'apparition de la musique. Par contre, la danse est une pratique ancestrale et a toujours existé. C’est la façon instinctive des humains d’exprimer ce qui est sacré pour eux (la vie, la mort, le cycle des saisons, la moisson, la pluie, le soleil, les animaux, la fertilité, la chasse, la guerre, etc.). La danse primitive, faisait partie des rituels de vénération qui permettaient aux hommes de communiquer avec le ciel. En passant par le médium de la danse chamanique, l’homme pouvait interagir avec les êtres divins, et pouvaient obtenir leur protection, couplée aux chants et à la musique, grâce à différentes danses exécutées, où l’état de transe peut être atteint. Par exemple, à l’aide de tournoiement, et la perte de la notion d’espace (sensation de vertige, dépossession de soi-même). A l’époque du Paléolithique (ancien âge de la pierre, Homo), les danses se référaient à la vie animale et les rites, ainsi que de la transe (chamanes, derviches, exorcismes) qui permettaient de sortir du monde visible et de communiquer avec les esprits, ce qui conférait à la danse un caractère sacré (le vent, le tonnerre, la maladie) et servaient également à communiquer avec les esprits et apaiser les démons. Elle c'est aussi manifestée dans la nature en tant que moyen de séduction ou d'expression pour assurer la pérennité du vivant et est présente à travers tous les âges et toutes les civilisations, d'ailleurs, les hommes primitifs dansaient déjà pour transmettre leurs idées, leurs émotions ou leurs croyances. Aujourd'hui, les gens dansent pour toutes sortes de raisons (se divertir, maigrir, besoin naturel de bouger, se montrer, faire des rencontres). Depuis longtemps, la danse a été mise en avant par toute autre forme d’art (en poésie, en musique, en peinture, en sculpture, au cinéma,…). Les premières traces de peintures évoquant des danses primitives datent de la Préhistoire (Paléolithique). Durant l’Antiquité, on retrouve plutôt la danse comme moyen de distraction, septante-cinq dansent qui ont été mentionnés dans les écrits des anciens (la phrygienne, la Cordax, la Choréa, le Pyrrhique, l'aposkélésis, etc.). Les Anciens, surtout les Grecs, avaient une foule de ces sortes de danses destinées soit à donner un attrait de plus à leurs festins, soit à les délasser de leurs travaux rustiques et autres, soit à terminer des fêtes de famille, naissances, mariages, obsèques, anniversaires, etc. Tantôt c'étaient des rondes, tantôt des pas, des gestes, des sauts ou même des tours de force cadencés, tantôt par de véritables pantomimes qui exprime les passions, les sentiments, les idées. Sorte de drame où les acteurs suppléent à la parole par le geste représentant sous une forme simple et naturelle, parfois comique ou même grotesque, les occupations, du peuple, ses amours, ses plaisirs et ses maux. Chaque contrée, chaque âge, l'un et l'autre sexe, chaque condition sociale possédait sa danse propre.

danse.gif
14 siècle.jpgAux 13 et 14ème siècles, La Chorégraphie vient du mot grec Khoreia (art d'écrire la danse), Le plus ancien ouvrage est de 1588, sous le titre "d'Orchésographie". La plupart se danse en ronde fermée, les branle simple en sont un parfait exemple, les danseurs se tenant par la main. On alternera si possible homme et femme au sein de cette ronde. Lorsque la musique commence, les danseurs ont les pieds joints et chercheront à les avoir ainsi à la fin de chaque pas, la ronde effectue alors une progression dans le sens des aiguilles d'une montre. Le principaux pas sont (simple à gauche, double à gauche, simple à droite, double à droite). Parmi les plus anciennes danses, on trouve (le branle, la basse danse, l'allemande, la courante, la gaillarde, la pavane, la volte, etc.).
Moyen age.jpgAux 15 et 16ème siècles, au Moyen Age, la Danse médiévale se développent un peu partout. On y retrouve la (Carole, l'Estampie, le Saltarello, la Tresque, le Branle, la Tarentelle,….). Les danses de l’époque de la Renaissance se diversifient peu à peu et certaines codifications viennent encadrer l’art de la danse. Diverses danses de cour et de bal sont dansées et se voient attribuer des chorégraphies et des noms variés (le Ballet de cour, la Canarie, la Volte, la Pavane, la Gaillarde, la Courante, l’Allemande, la Villanelle,…). C’est également à cette époque que les premiers maîtres de danse apparaissent, ils enseignent plusieurs matières, dont la danse et les bonnes manières. Aux 17 et 18ème siècles, les auteurs tel que Molière sont très en vogue (Ballet de cour, Opéra-ballet, Comédie-ballet) sont des divertissements incontournables.

danse baroque.jpgAux 17 et 18ème siècles, , la danse Baroque "appelée Belle danse" fait son apparition (la Loure, la Forlane, la Gigue, le Tambourin, le Passpied, le Menuet,…). les danses de l’époque de la Renaissance (le Ballet de cour, la Canarie, la Volte, la Pavane, la Gaillarde, la Courante, l’Allemande, la Villanelle,…), se diversifient peu à peu et certaines codifications viennent encadrer l’art de la danse. Diverses danses de cour et de bal sont dansées et se voient attribuer des chorégraphies et des noms variés. C’est également à cette époque que les premiers maîtres de danse apparaissent. Ils enseignent plusieurs matières, dont la danse et les bonnes manières.
Danse de Salon2.jpgAu 19ème siècle, la danse se veut romantique. Légèreté et danse aérienne sont de mise dans les ballets. Les Danses de Salon prennent différentes appellation et sont souvent issues des danses folkloriques provenant de diverses régions ou pays, des rythmes classiques puis viennois, qui se sont transformées et ont évolué au cours des modes et des générations avec les danses de couple, de bal et de société. Les Danses de Salon sont d’origine très différentes (Europe de l’est pour la Valse, la polka), (France pour la java, la Valse musette), (Argentine pour le Tango), (Cuba et le Brésil pour le Cha Cha Cha, la Samba, la Rumba), (l’Espagne pour le Paso Doble), (les Pays Anglo-Saxons pour la Quick step, le Foxtrot, le slowfox, le boston, le swing). La danse classique est en plein essor. Le tango apparaîtra à la fin du 19ème siècle.
charleston.jpgAu début du 20ème siècle, la danse Charleston (1900) est née dans le sud des Etats-Unis. Le charleston est à l'origine de la plupart des danses modernes, construites sur les rythmes négro-américains et dans lesquelles les figures improvisées tiennent une place importante, avec parfois des mouvements acrobatiques inspirés des danses africaines, antillaises, etc. 
Le charleston se danse en solo, à deux ou en groupe, sur les rythmes endiablés du hot jazz. Il est fondé sur des déplacements du poids du corps d'une jambe à l'autre, pieds tournés vers l'intérieur et genoux légèrement fléchis. Les partenaires sont face à face à la manière d’une position de danse traditionnelle Européenne. Le bras droit du danseur dans le dos de la danseuse, le bras gauche de la danseuse sur l’épaule ou le bras droit du danseur. La main gauche du danseur et la main droite de la danseuse paume contre paume, maintenues à hauteur de l’épaule. Les partenaires pouvaient maintenir un espace entre eux afin de laisser de l’espace pour des jeux de jambes ou danser buste contre buste dans une position plus fermée. Ensuite, dans la dernière moitié du 20ème siècle, le Hip Hop, le Break dance, et une multitude d’autres danses font leur apparition.

Alors-on-danse-le-casting.jpg

 

 Aujourd'hui, une logique poussée à l’extrême avec la techno des rave party (musique électronique Underground) qui se danse seuls au milieu d’autres danseurs isolés et contre les enceintes, mais l’état d’esprit général est, "tout le monde peut danser avec tout le monde", il n’y a donc plus de partenaire défini où chaque danseur peut draguer plusieurs partenaires en dansant au milieu d’un groupe ou en papillonnant d’un partenaire à l’autre, il n'est donc pas indispensable dans une société qui est individualiste d'apprendre à danser pour briller sur la piste. L'Homme des temps modernes est multiple, ils ont tous en communs ce besoin exacerbé de s'assumer, d'être le plus beau, le plus performant et de le montrer en mettant en avant l’individualisme au profit de la collectivité. Les participants ont le choix entre danser, boire ou discuter, le tout conditionné par l’apparence et la séduction. La culture techno permet de bouger sans se demander si cela correspond à un modèle ou à un code.

le tango.jpgLe Tango (rioplatense,1850 et 1900) est d'origine argentine (Buenos Aires). D'un mélange de nombreuses formes musicales européennes, de la musique latino-américaine (comme l'Habanera) et d'une rythmique africaine (Milonga, Candombe, Murga). Le Tango Argentin est d'abord une marche, principalement sur les temps forts de la mesure. Un pas de base se fait sur quatre mouvements. On compte, lent pause, vite, vite, lent (en anglais slow, quick, quick, slow). Les danseurs se font face car leurs pas sont réalisés en miroir l'un par rapport à l'autre pour le pas de base. Les partenaires sont en position fermée mais leurs genoux sont imbriqués (légèrement pliés). Le danseur met sa main droite dans le dos de sa partenaire et sa main gauche à la hauteur des yeux de celle-ci, la danseuse pose sa main gauche sous l'omoplate droite de son partenaire et sa main droite dans la main gauche de celui-ci. Pour plus de style, une légère vrille à droite du buste par rapport au bas du corps peut être maintenue. La position de base s'accompagne d'une légère flexion des genoux pour les deux partenaires. Le tango se danse autour de la salle le long de la ligne de danse et les danseurs interrompent de temps en temps leur progression à l'occasion d'une figure stationnaire. La musique du tango pourrait être résumée ainsi "une rythmique afro, des musiciens italiens jouant sur des instruments allemands, des mélodies d'Europe de l’Est avec des paroles qui viennent des zarzuelas espagnoles".

Balboa.gifLe Balboa  (1920) est une danse faisant partie de la famille des danses swing. Née sur la côte ouest des Etats-Unis, dans la péninsule de Balboa (San Diego). Elle se danse le plus souvent en 8 temps sur des musiques swing, et ses jeux de jambes sont plus particulièrement dansé sur des musiques aux tempos variés, même sur des tempos très lents. Le pur Balboa se danse dans une position très rapprochée, position fermée, car à l'origine les salles de danse "Ballroom" était très fréquentées et l'espace devenait restreint.

Bibop.jpgLe Hip-hop  (fin des années 1920), ancêtre du Rock est une danse de rue en couple qui s’est développée dans la communauté afro-américaine de Harlem (New York), en parallèle avec le jazz et plus particulièrement le swing. En pratique, c’est une danse de couple qui se danse sur des tempos très variés, du lent au très rapide sur un pas de base en 8 temps. A partir des années 1900, c’est un mélange de plusieurs danses provenant des quatre coins des États-Unis (le charleston, le breakaway et le collegiate).Le Lindy Hop utilise les mouvements improvisés des danses africaines avec la discipline de la structure en 6 et 8 temps des danses européennes. La main en position "baise-main" (pour pouvoir bouger plus facilement la main de la danseuse et avoir une bonne prise de main), le bras à angle droit "tonique" (ni crispé, ni mou, ni trop en extension pour que toute l’information passe), le buste tenu (une pression sur la main de la danseuse doit obligatoirement la faire reculer ou tourner), en léger contrepoids l’un par rapport à l’autre, assurant la "connexion" entre les deux danseurs et une position légèrement fléchie.

rock.jpgLe Rock (1950) qui signifie "balance et roule" est une musique principalement issue du sud des Etats-Unis. Il prend ses racines dans le rock'n'roll des années 1940 et est influencé par le rhythm and blues, la country, le folk, le blues, le jazz et la musique classique. Les paroles des chansons de rock'n'roll expriment et encouragent la consommation, l'amusement, la joie de vivre (vivre au jour le jour), et les plaisirs du corps. Le pas de base du rock'n'roll est fondé sur deux pas chassés (3 et 4 sur la gauche, puis 5 et 6 sur la droite, et un rock step (pas arrière) sur les temps 1, et 2 transfert du poids du corps). Dans la famille du rock, on trouve également le rock sauté où rock acrobatique avec ses jetés de jambe qui est issu du rock à 6 temps, où les partenaires se lâchent afin d’effectuer des acrobaties impressionnantes.

cha-cha-cha.jpgLe Cha-cha-cha (1954), d'origine cubaine. Ressemble un peu à la rumba dans son pas de base, l'introduction des trois "cha" successifs et rapides donne une allure toute autre à la danse (Ce mot imite le son de frottement produit sur le plancher par les trois pas). Les danseurs se font face car leurs pas sont réalisés en miroir pour le pas de base. Les partenaires sont en position fermé, le danseur met sa main droite dans le dos de sa partenaire et sa main gauche à la hauteur des yeux de celle-ci, la danseuse pose sa main gauche sous l'omoplate droite de son partenaire et sa main droite dans la main gauche de celui-ci. Comme dans toutes les danses latines, c'est le garçon qui guide la fille. Le danseur avance son pied gauche en transférant le poids du corps vers l'avant (danseuse recule pied droit). Ensuite, le danseur re-transfère le poids du corps vers l'arrière (le pied droit - danseuse pied gauche). Le danseur exécute un chassé vers la gauche (la danseuse vers la droite) ou un cha-cha-cha . On recommence alors en inversant les rôles entre danseur et danseuse. 

 

West  coast.jpgLe West coast swing (1950),origine des Etats-Unis, également appelé "Slow swing" est la danse officielle de la Californie (Ouest). Le West Coast Swing est une danse à deux de style swing, issue du Lindy Hop. Cette danse se pratique sur un vaste éventail de styles de musique (pop, funk, dance, country, jazz, blues, RnB, disco, ...). En West Coast Swing le tempo de base est plus lent que le rock, la connexion s'effectue en général avec la main gauche du cavalier tenant la main droite de la cavalière. En s’écartant, en reculant l’un par rapport à l’autre, le couple créé une légère tension. Le bras est complètement relâché, avec une légère résistance pour contrer la tension (tout en conservant le cadre, ici en particulier, le verrouillage de l'épaule). La fille a un grand rôle à jouer, en particulier sur les derniers temps d’une variation, elle doit gérer la distance avec son cavalier, notamment lors du pas d’ancrage (anchor step). Le pas de base en 6 temps (pas de base classique), "1.step 2.step, 3.triple-4.step, 5.triple-6.step", le dernier triple-step étant le fameux "Anchor step". C'est le premier pas de base qu'on apprend, il permet d'exécuter la plupart des variations en 6 temps (push-break, under arm, etc.).

danse latine.jpgLa Salsa (1960, qui signifie sauce), est une danse voisine du mambo, d'origine dominicaine ou portoricaine (dite également "salsa-mambo")ayant des racines cubaines, Porto Ricaine, Venezuela, Mexicaine, Colombienne. Les danseurs sont en position fermée. Certains danseurs de salsa enserrent la taille de leur partenaire dans leur bras droit et posent leur main droite sur la hanche gauche de la danseuse, les deux partenaires sont alors collés l'un à l'autre. L'autre position, plus classique dans les danses latines, où le danseur met sa main droite dans le dos de sa partenaire. Il est à noter que la ressemblance avec le mambo est présente et que la rythmique est identique. La salsa est une danse improvisée qui respecte des pas de base, qui se danse généralement à deux, où le garçon guide la fille. La salsa se danse en 8 temps avec 6 temps dansés et 2 temps de pause (4 et 8). Les pas du cavalier et de la cavalière s'effectuent en miroir lorsque le cavalier effectue les pas des 4 premiers temps, la cavalière effectue ceux des 4 derniers, qui sont inversés (1,2,3,( ),5,6,7,( ). Par exemple, si le cavalier déplace son pied gauche, la cavalière déplace son pied droit.

madison 2.jpgLe Madison (1960),fait partie des nombreuses danses en ligne comme la line dance country. Il s'agit d'une danse qui se pratique en ligne, seul ou en couple, et qui a démarré à Philadelphie. Au démarrage, les danseurs sont les uns à côté des autres sur plusieurs lignes, de nos jours il se danse sur quatre séries de quatre pas sur un rythme 4/4 (16 temps au total). Au bout des 4 mesures, le danseur effectue un quart de tour vers la droite et recommence face au mur suivant (le twist, le hully-gully, la pachanga).

tempo.JPGCompter le tempo (temps) d'un morceau de musique, c'est évaluer sa vitesse. Quelle que soit la danse (rock'n'roll, salsa, cha-cha, merengue, bachata, line dance country, etc.), les musiques sur lesquelles elle se pratique ont des tempos très différents, allant de très lents à très rapides. Voici deux vidéos, dans la première une démonstration de rock'en'roll. On a l'impression que l'image et le son est décalés tellement ce qui est dansé ne semble pas correspondre à la musique. Un peu comme si les danseurs entendaient mal, et pourtant la musique est audible mais le tempo n'est pas approprié. Dans l'autre la qualité de cette synchronisation avec des danseuses qui n'entendent pas la musique et pourtant elles dansent en harmonie avec elle. Mais ou on est surpris, c'est quand on apprend que la plupart de ces danseuses sont....sourdent ! Et pourtant elles dansent d'une manière parfaitement rythmée et en musique. (les personnes sourdes ou malentendantes perçoivent la musique par le biais des vibrations).

 


musique.jpgNous nous croyons libres mais en réalité, à longueur de journée, nous sommes sous l'influence, de la pub, de la musique et de toutes sortes de stimulations ou pressions quotidiennes. La musique offre une communication universelle très puissante, elle synchronise les cerveaux, modifie l’humeur, les comportements, et est plus qu’appréciée en séduction. Des études neuromarketing permettent même de prévoir quelle musique va plaire et quelle musique va être achetée. Ce pouvoir de la musique n’est bien sûr pas resté inexploité. La célèbre “musique d’ascenseur” est diffusée dans les commerces pour calmer les clients et les inciter à prolonger leur présence dans le magasin, jusqu’à ce que l’heure de fermeture approche où elle est remplacée par une musique plus entraînante. On peut dire que l’écoute de nos musiques favorites agit sur notre corps de la même manière qu’une drogue. Cependant le taux de dopamine créé est différent pour chacun d'entre-nous, nous ne sommes pas tous égaux face à "l’orgasme musical". La question est la même pour tous les types de musique, au heavy métal et du hard rock (stress et tension) en passant par la musique classique, ainsi que la douceur des mélodies (l’harmonie règne). Aujourd’hui la musique jouée et appréciés du public semble être davantage destinée à exciter qu’à calmer, à agiter qu’à apaiser.

CigaleEtLaFourmi.jpgCette fable animalière très connue, "La Cigale et la Fourmi" n’est pas explicite, mais le lecteur la devine (il ne faut pas compter sur l’aide des autres). La cigale n’a pas de nourriture pour l’hiver parce qu’elle a fait de la musique et de la danse tout l’été. Aujourd’hui, il ne s’agit ni de la fourmi ni de la cigale de la fable mais de cigales (artistes du cinéma, de la chanson, de la mode, du sport, elles chantent, dansent, jouent…) qui gagnent beaucoup d’argent, vivent dans la dépense mais qui aussi accumulent. On peut s’interroger également sur les attitudes, en apparence contradictoires, de la jeunesse d'aujourd’hui qui bien souvent, semble attirée par la dépense, la consommation de loisirs en même temps que très soucieuse de son avenir.

Écrit par Country francismarie dans Musiques & divers | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.