http://appalaches.skynetblogs.be/

mardi, 13 avril 2010

Manifest Destiny ou l'expansion

Dans les années 1840

Dans cette scène, une femme angélique parfois identifiée comme (Columbia, la personnification des Etats-Unis au XIXe siècle), porte la lumière de la « civilisation » à l'Ouest avec les colons américains, câblant le télégraphe dans son sillon. Les Amérindiens et les animaux sauvages fuient vers les ténèbres de l'Ouest sauvage.

 

American_progress

  

Le terme de Manifest Destiny (Destin de Manifest) renvoie à une idéologie défendue par les démocrates- républicains aux Etats-Unis , plus particulièrement par les « faucons  sous la présidence de James Madisson. Selon cette idéologie, la nation américaine avait pour mission divine de répandre la démocratie et la civilisation vers l'ouest.

Dans la pratique, les immigrés d'origine non-européenne dont les esclaves  (Noirs) et les Indiens sont exclus de cette destinée.

292776868_91219d3916_o1

 

Ameridiens

 

 

 

 

 

 

 

 

La destinée manifeste des États-Unis est de peupler le continent et d'y implanter leurs institutions, parce qu'elles sont supérieures à celles venues d'Europe. Cette Manifest Destiny implique pour eux une mission à remplir, une sorte de mystique de , qui marquera culturellement et politiquement les États-Unis.

Possibilités à l'Ouest

usa-map-1783

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vastes territoires disponibles après la quasi-extinction des Indiens

Découverte en 1811 d'un passage plus aisé à travers les montagnes rocheuses dans le Wyoming.

USA-drapeau1818-20-etoiles

Drapeaux en 1818 (20 états)

 

 

 

 

 

Cette destinée manifeste s’accomplit essentiellement durant les années 1840, qui furent une période de croissance extraordinaire pour les États-Unis.

Découverte de gisements minéraux dans l'Ouest (de l'or en Californie en 1849 puis du pétrole).

En 4 ans, le territoire national s’est élargi de 1,2 million de kilomètres carrés, soit une expansion de plus de 60%. Ce processus fut si rapide que les Américains en vinrent à le percevoir effectivement comme un processus inexorable, la destinée manifeste de leur nation étant de dominer le continent, comme il l’avait prédit. 

Le 2 décembre 1854, le président Polk annonce au Congrès que la doctrine James Monroe devait être mise en œuvre sans concessions  

Il s'agissait de ce qu'on a appelé à partir de la doctrine Monroe (1823), dans laquelle trois principes sont définis.

Le premier affirme que le continent américain doit désormais être considéré comme fermé à toute tentative ultérieure de colonisation de la part de puissances européennes.

Le second, qui en découle, que toute intervention d'une puissance européenne sur le continent américain serait considérée comme une manifestation inamicale à l'égard des États-Unis.

Et le troisième, en contrepartie, toute intervention américaine dans les affaires européennes serait exclue et que les États-Unis devaient s'étendre vers l'Ouest et atteindre la côte Pacifique.

Pour eux, l’expansion territoriale, loin d’affaiblir la République, serait au contraire un moyen de la renforcer en fournissant des opportunités économiques illimitées pour les générations futures.

Les expansionnistes étaient renforcés dans leur conviction par l’urbanisation galopante, et l’explosion démographique due au fort taux de natalité. On estime qu’environ 4 millions d’américains ont migré vers les territoires occidentaux entre 1820 et 1850.

L'afflux d'immigrants venant d’Europe.

La population américaine est passée de plus de 5 millions en 1800 à plus de 23 millions en 1850. Il fallait donc s’étendre sur de nouveaux territoires pour répondre à cette croissance rapide.

USA-Indiens-1865USA-Indiens-1880USA-Indiens-2000

 

 

 

 

Les sudistes se trouvaient parmi les champions les plus ardents de l’expansionnisme. De nouveaux États esclavagistes renforceraient le pouvoir politique du Sud à Washington et, tout aussi important, ils représenteraient un débouché pour sa population croissante d’esclaves.

Un besoin d'affirmation face à la Grande-Bretagne

Les prétentions britanniques sur le nord-ouest du continent et leurs relations privilégiées avec le Mexique touchaient directement aux intérêts économiques et politiques des États-Unis en faisant peser la menace d’un contrôle de l’ancienne métropole sur la côte Pacifique.

À cette inquiétude s’ajoutait la peur des propriétaires d’esclaves : en effet, en 1843, les représentants des États du Sud dénoncent un complot britannique visant à abolir l’esclavagisme dans tout les états d’Amérique.

Les États du Sud ont demandé l’annexion immédiate de la République du Texas pour garantir la sécurité des intérêts des planteurs dans les régions cotonnières de l’Amérique du Nord.

Cette crainte des desseins britanniques joua considérablement dans le sens de la Manifest Destiny. Au milieu des années 1840, les rumeurs du complot britannico-mexicain pour empêcher l’adhésion du Texas, et d’un plan de la Grande-Bretagne pour annexer la Californie donnèrent un caractère urgent à l’expansionnisme américain.

USA-Polklouisiane-jefferson

 

 

 

 

 

 

 

 

Polk, qui avait fait de la Manifest destiny son thème de campagne, réalisa parfaitement son programme : tout l’Ouest américain a été annexé durant son mandat.

D'autre part, la Russie avait entamé des négociations en 1866 pour se dessaisir del'Alaska qui constituait une charge pour elle. La vente en est conclue, l'année suivante, pour une somme de 7,2 M$

Mais il y avait encore de nombreux vides

Les derniers Etats continentaux ne rejoignant l'Union que plus tard

L'Utah en 1896, l'Oklahoma en 1907, l'Arizona et le Nouveau-Mexique en 1912.

usa-entree-Union_map

 

 

 

 

 

Dans l’ensemble la question de manifest destiny et le mouvement expansionniste disparurent progressivement de l’agenda dans les années qui précédèrent la guerre de Sécession.

Résumé

Le président George Washington (premier président de 1789 à 1797), Washington
affirme que « chaque pas qui nous fait avancer dans la voie de l’indépendance nationale semble porter la marque de l’intervention providentielle
 

                                                                                                                  

Le président Théodore Roosevelt (le vingt-sixième président, succède après l'assassinat de William Mc Kinley du 14 septembre 1901 au 3 mars 1905) Roosevelt
a repris le concept de « destinée manifeste » afin de justifier l’expansionnisme et l’interventionnisme des États-Unis hors de ses frontières.

 

 

 

Le président Thomas Woodrow Wilson, (vingt-huitième président de1913 à 1921). Wilson
Je crois que Dieu a présidé à la naissance de cette nation et que nous sommes choisis pour montrer la voie aux nations du monde dans leur marche sur les sentiers de la liberté

L’Amérique est la seule nation idéale dans le monde. L’Amérique a eu l’infini privilège de respecter sa destinée et de sauver le monde. Nous sommes venus pour racheter le monde en lui donnant liberté et justice.

 

 

 

Le président G.W.Bush ( 43è président de 2001 à 2009)Bush
 
au cours de ses deux mandats pour constater qu’il se réclame d’une destinée manifeste, d’une mission presque divine

 

 

 

Le président Barack Hussein Obama (44è président) RAA67CAWQRYWPCA3IVQLACAU2WAONCA4SOWX7CAJ2I6J9CAR0EQL2CAHGMHEOCA5JME8DCA23378RCA20XP3LCACNROJYCAZAUG8LCAWMUXX4CAELTRQICAQIYBQPCAP2OHNVCACFF0MCCAB55O0TCAMUYO91
? ?

Écrit par Country francismarie dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : obama sera un president |

Les commentaires sont fermés.